Actualités

RDC-Manifestation du 30 juin : la LUCHA confirme la mort d’un militant

Paluku Kamala Defao a finalement succombé à ses blessures. Ce jeune de Goma à l’est de la RDC avait reçu une balle de la police lors d’une manifestation initiée le 30 juin dernier par l’opposition.

Déterminés à exiger entre autres la « vérité des urnes » et dénoncer les antivaleurs des leaders de la plateforme de l’opposition « Lamuka » sont descendus dans la rue le 30 juin dernier bravant ainsi l’interdiction de manifester décrétée par l’administration en ce jour de fête d’indépendance.

Mais si des observateurs ne déplorent pas de dégâts importants dans plusieurs localités, à Goma, la dispersion a fait des blessés parmi les manifestants. Le cas du militant Paluku Kamala Defao donné pour par des ONG et des médias. Allégation vite balayée par la police qui indiquait que la personne touchée par balle était vivante.

Version balayée à son tour par la Lutte pour le changement (LUCHA) qui a annoncé vendredi la mort du jeune Paluku Kamala Defao. « Paluku Kamala Defao, le jeune manifestant sur qui la police avait tiré lors de la manifestation du 30 juin à Goma était bel et bien décédé, contrairement au démenti officiel de la PNC. Il a été porté en terre ce vendredi, dans un climat tendu. Les auteurs doivent être jugés », a écrit sur Twitter, le mouvement citoyen qui a même publié les photos des obsèques.

Selon des médias congolais, c’est le premier manifestant à succomber aux balles de la police depuis l’investiture en janvier dernier de Félix Tshisekedi en tant que président de la République. Le régime de son prédécesseur était souvent critiqué par des ONG locales et des institutions internationales pour les répressions « violentes » de manifestations pacifiques.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page