Quatre ans après, les grandes retrouvailles de l’ancienne famille présidentielle du Sénégal autour de «l’exilé» Karim Wade

124

On est loin du temps où ils régnaient sur le Sénégal. Entre temps, le fils Karim est passé par la case prison, le père et la mère sont en retraite à Versailles, pendant que la fille, Sindiély, elle, vit sa vie. Depuis les lendemains de la défaite d’Abdoulaye Wade à la présidentielle de 2012, sa famille ne s’est plus retrouvé ensemble au grand complet. Et cela ne s’est même pas produit depuis la sortie de prison en juin dernier, puisque le fils est, selon les propres mots de son père, est en «exil» au Quatar.

 

La grande famille s’est enfin retrouvée. Et son Abdoulaye Wade qui donne l’information à travers sa page Facebook.

 

« Je regrette que nous n’ayons pu nous retrouver chez nous au Sénégal en raison de l’exil forcé de Karim au Qatar »

 » (…) Avec tout ce qui est arrivé à ma famille, celle-ci ne s’est pas trouvée une seule fois réunie depuis quatre ans. Cette fois, nous étions tous là, par la grâce d’Allah, en très bonne santé : Karim, Syndiély et leur maman ainsi que moi-même, le chef de la tribu, comblés que nous étions par la présence de nos petits enfants », écrit l’ancien Président de la République du Sénégal.

Si Abdoulaye Wade a qualifié ces retrouvailles de «miracle de Noël», elles ont toutefois un goût d’inachevé.

« Je regrette que nous n’ayons pu nous retrouver chez nous au Sénégal en raison de l’exil forcé de Karim au Qatar », soupire Me Abdoulaye Wade.

« C’est donc que, tous ensemble, nous souhaitons une bonne et heureuse année d’abord, à tous les enfants, garçons et filles, du Sénégal, d’Afrique, de la diaspora et du monde car Noël et le Nouvel An sont, avant tout, les fêtes des enfants qui sont la jeunesse de demain. Ensuite aux mamans, occasion de penser aux orphelins qui doivent retrouver auprès de nous l’affection d’un père, d’une mère disparus », ajoute le secrétaire général du parti démocratique sénégalais, s’affichant sur une image avec ses deux enfants et son épouse, tout heureux de se retrouver grâce « au miracle de Noël ».

Le Président Wade a « une pensée affectueuse mais aussi de contrition pour tous les jeunes engloutis par la mer pour avoir tenté de chercher ailleurs ce qu’ils n’ont pu trouver chez nous, par suite de notre manque de volonté et de courage. »

Le père de Karim Wade exhorte « tous nos compatriotes, Sénégalais, Africains du continent et de la diaspora, à engager résolument, au coude à coude, la lutte pour la libération et l’épanouissement de notre peuple sur son propre sol. »

 

Et maintenant?

« Dans ces vœux, soutient-il, nous unissons les militants de la démocratie partout dans le monde pour qu’ils engagent ensemble la bataille contre la fabrication et l’usage des armes de destruction sournoise et toutes les autres dont le seul but est de surprendre et tuer. »

Après ces retrouvailles au Quatar, quel sera désormais l’agenda des Wade? Vont-ils s’envoler ensemble au Sénégal dans les prochains jours, semaines, où Karim Wade est réclamé incessamment par ses partisans en vue des Législatives de juillet prochain? Karim va t- il prolonger davantage son supposé exil, et ses parents retourner dans leur retraite en banlieue parisienne? Et s’ils revenaient tous ensemble à Versailles, histoire de savourer encore  un petit peu les retrouvailles et  de remonter le temps?

Chez les Wade, le mystère est toujours de saison. 

Abdoulaye MANE

AfriqueConnection

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here