Présidentielle 2018 : En pré-campagne électorale au Sénégal, Cabral Libii s’est incliné sur la tombe d’Ahmadou Ahidjo

187

Le Ahidjo moderne comme aime se définir Cabral Libii, est allé prendre les bénédictions du premier président du Cameroun Ahmadou Babatoura Ahidjo. À l’occasion il a prononcé un discours mémorable.

S’adressant aux militants du RDPC dans une lettre ouverte, le candidat du parti UNIVERS à la présidentielle du 7 octobre a annoncé qu’il va rendre un hommage au défunt premier Président, Son Excellence Amadou AHIDJO enterré au cimetière de Yoff à Dakar. « Je me rendrai d’ailleurs à Dakar pour m’engager et annoncer solennellement cette décision du retour de sa dépouille au Cameroun », annonçait-il.

Pour le candidat du parti UNIVERS, lorsqu’on a servi l’Etat, l’on mérite une attention particulière. C’est ce qu’il envisage pour l’actuel président quand il va prendre sa retraite au soir du 7 octobre. Même son prédécesseur va bénéficier d’une  reconnaissance nationale. « C’est d’ailleurs dans ce sens que j’ai toujours dit que la république accordera une attention toute particulière au Président de la République Paul BIYA et à sa famille. Il en sera de même pour la mémoire et la famille de feu le Président Amadou AHIDJO dont je rétablirai aux lendemains de mon élection la dignité et l’honneur en faisant rentrer sa dépouille avec en prime, l’organisation des obsèques officielles. J’envisage d’ailleurs, au-delà de la loi de l’amnistie de 1991 qui avait effacé la condamnation à la peine de mort prononcée par contumace contre lui, réviser ce procès afin d’effacer les faits matériels et leurs conséquences civiles », a-t-il dit.

Il va accorder toute cette attention parce qu’ « en Afrique, on ne juge pas son père. Amadou Ahidjo reste et demeure le père de la nation camerounaise comme le sont Nkwame NKRUMAH pour le Ghana, Jomo KENYATTA pour le Kenya, Houphouët BOIGNY pour la Côte d’Ivoire qui reposent dignement dans leurs pays », poursuit-il.

La marque d’attention va également à l’endroit de ceux-là qui ont aussi contribué pour l’indépendance du Cameroun, au prix de leur vie. Il propose de construire un lieu de mémoire pour ceux-ci. « Dans la même veine, je lancerai la construction dès janvier 2019 d’un cimetière national où reposeront les dépouilles de tous les héros de la lutte d’indépendance. De même, sera construit un mémorial national des héros de l’indépendance, des plus célèbres, aux plus anonymes. Ce lieu de mémoire, sera un espace de ressourcement pour la postérité et un ferment de réconciliation nationale », conclue-t-il.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here