Première naissance d’un bébé après une greffe d’utérus

84

Grande première dans le traitement de l’infertilité ! Le premier bébé issu d’un utérus greffé à partir d’une donneuse décédée vient de naître au Brésil, d’après une nouvelle étude publiée dans la revue The Lancet.

Le premier bébé conçu grâce à un utérus transplanté chez une femme infertile à partir d’une donneuse décédée est né il y a un an au Brésil, révèle ce mercredi la revue scientifique médicale britannique The Lancet. Jusque-là, toutes les greffes d’utérus prélevés post-mortem, une dizaine aux Etats-Unis, en République tchèque et en Turquie, avaient échoué. Seules les (quelques) greffes d’utérus issus de donneuses vivantes avaient abouti.

Cela a été un succès, ce qui pourrait aider de nombreuses femmes incapables de concevoir en raison de problèmes utérins. Selon le journal médical Lancet, la belle petite fille serait née il y a un an.

Jusqu’à cette avancée décisive, les seules options disponibles pour les femmes étaient soit l’adoption, soit la maternité de substitution.

En 2014, les Suédois ont mené à bien la première greffe utérine. Dans ce cas, la donneuse était en vie. Mais, parce qu’il était difficile de trouver des donneuses vivantes désireuses, les experts voulaient essayer la même procédure, mais avec une donneuse morte.

Le docteur Dani Ejzenberg, de l’hôpital universitaire de Sao Paulo, a qualifié la procédure de «jalon médical». Selon certaines informations, la mère du bébé serait née sans utérus, en raison d’un syndrome rare. La donneuse était une femme de 45 ans décédée des suites d’un accident vasculaire cérébral.

L’utérus de la donneuse a été prélevé et transplanté au cours d’une chirurgie de 10 heures. Le processus de greffe impliquait une femme prenant des médicaments pour empêcher son corps de rejeter le nouvel organe, y compris des antimicrobiens et des traitements anticoagulants. Après cinq mois, l’utérus n’avait montré aucun signe de rejet et la femme avait même ses règles régulièrement.

Après 7 mois, des œufs fécondés ont été implantés. Dix jours plus tard, les médecins ont annoncé qu’elle était enceinte.

À 36 semaines, les médecins l’ont fait accoucher d’une petite fille en bonne santé par césarienne. Le nouveau-né pesait 2,5 kg. Au moment de la publication du rapport, la petite fille pesait 7,2 kg. Elle est allaitée et est en bonne santé.

Première naissance d’un bébé après une greffe d’utérus

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d’ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia.

[email protected]

Afrikmag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here