Paul Eric Kingue : « J’appelle ainsi la communauté internationale, l’ensemble du peuple camerounais »

193

La liste des réactions suite aux présidentielles se rallonge avec Paul Eric Kingue, le directeur de campagne du candidat Maurice Kamto indique clairement dans son communiqué qu’il ne cèderai à aucune sorte intimidation. Il dit être engagé à dénoncer et à protéger dans le strict respect de la loi, les votes de son candidat Maurice Kamto. Lebledparle.com vous dévoile le communiqué complet de Paul Eric Kingue. 

« En date du 05/10/2018, j’ai tenu une conférence de presse au Quartier Général du candidat Président Maurice Kamto dont je suis le Directeur de campagne.
Au cours de la dite conférence de presse, j’ai informé l’opinion nationale et internationale sur les menaces de fraudes massives perpétrées par le régime d’une part, et la complicité flagrante et fortement paradoxale de l’organe en charge d’organiser les élections au Cameroun, ELECAM, de couvrir les violations barbares et ostentatoires de la loi électorale d’autre part.
Considérant qu’il est légitime et fondé de protéger les intérêts des électeurs en général et ceux de mon candidat en particulier, j’ai dit et réaffirmé avec fermeté ma détermination à ne tolérer aucune fraude, d’où qu’elle vienne et quel qu’en soit la circonstance où elle est survenue.
Réagissant quelques minutes seulement après la dite conférence de presse Messieurs Atanga Nji Paul et Issa Tchiroma Bakari, respectivement MINAT et MINCOM, sont montés au créneau par le biais d’une conférence de presse pour m’affubler de menaces ouvertes en mondovision d’arrestation dans les prochains jours, au motif que je planifiais la déstabilisation de leur régime.
Leurs menaces non voilées alors que nous sommes en période électorale suggèrent à suffisance leur volonté réelle de tricher massivement pour donner la victoire à leur candidat alors que celui-ci est invisible sur l’ensemble du territoire camerounais.
Au terme de leurs menaces, il y a lieu de se poser la question de savoir l’opportunité réelle de leurs sorties conjointes alors qu’ils ne sont en rien concernés par le processus électorale au regard de la loi. Persistant dans leur démarche incompréhensible, en date du 06/10/2018, M. Issa Tchiroma Bakara à l’occasion d’une seconde conférence de presse, cette fois ci seul, est revenu abondamment, sur les mêmes menaces laissant transpirer une volonté réelle de s’attaquer une fois de plus à ma liberté, voire à ma vie.
Fort de ce qui précède, il me plait d’attirer solennellement l’attention de la communauté nationale et internationale sur ces menaces graves que Messieurs Atanga Nji et Issa Tchiroma Bakari font peser sur ma vie et celle de mon candidat, M. Maurice Kamto.
Je prends très au sérieux ces menaces tout en réitérant avec fermeté qu’aucune fraude ne sera tolérée tout au long du processus électorale en cours. Je ne cèderai à aucune intimidation et m’engage à dénoncer et à protéger dans le strict respect de la loi, les votes de mon candidat.
En définitive, le principe universel de la démocratie voudrait que les élections se déroulent sans pression ni corruption pour qu’elles en portent la crédibilité requise.
Ce qui semble ne pas être le cas au regard des violations massives des dispositions de la loi régissant les élections au Cameroun. J’appelle ainsi la communauté internationale, l’ensemble du peuple camerounais à constater l’Inquisition qui se meut dans notre pays. »

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here