Nécrologie: Voici les circonstances du décès de Clarisse Valérie alias Wopso [VIDEO]

604

 Décédée dans des circonstances troubles, la nouvelle fait les choux gras sur les réseaux sociaux depuis mercredi soir avec diverses versions.

Des 1eres informations prétendaient que la dépouille de l’artiste musicienne a été retrouvée ce 1er août 2018 dans un centre Psychiatrique en France en état de décomposition.

«À la résidence Poincaré de Magny- Lès- Compiègne, dans le département de l’Oise où Clarisse Valérie Wopso avait été logée par les services sociaux , le téléphone ne répond plus, sa chambre est encerclée par les banderoles de la police. Le silence de mort y rode. Contacté, le consulat du Cameroun  à Paris, répond n’avoir aucune nouvelle de sa ressortissante dont la rumeur de décès fait le brouhaha. Durant toute la nuit, l’artiste Chantal Ayissi est au chevet de la grande soeur de Wopso et l’a accompagné  au commissariat de police du 20 ème arrondissement de Paris très tôt le matin avant de prendre la route de Compiègne. À 14 h 30, après avoir décliné son identité pour prouver qu’elle est la grande soeur de la surnommée Wopso, le policier chargé de l’enquête livre  la sentence . Clarisse Valérie Wopso, 39 ans, camerounaise de la région du Sud, a été découverte  en état de décomposition dans sa chambre. Son décès remonte à  une semaine avant la découverte du corps! La dépouille  est  actuellement à la morgue à Compiègne , à la disposition du procureur de la république. Selon les indications de la police, les enquêtes seront terminées demain vendredi, et la famille pourrait récupérer le corps si le procureur de la république décide de lever les scellés . Et dans ce cas, il faudrait  trouver de l’argent dans les 24 heures pour transférer immédiatement le corps à Paris pour l’inhumation, puisqu’il serait impossible de trouver une compagnie de transport pour accepter  acheminer le corps dans cet état vers son Cameroun natal. Chanceline et Chantal Ayissi sont en larmes, inconsolables. Va-t-on enfin voir la réaction du ministère de la Culture pour l’organisation des obsèques, alors que le ministre en charge n’a jamais rien fait lorsque les artistes camerounais sont souffrants? » raconte ce 02 Aout, Rémy Ngono, journaliste, qui dit avoir mené toutes pistes d’investigations pour le recoupage d’informations.

L’initiatrice de la danse du Wopso ou la femme aux mille vêtements a commencé à sombrer après le suicide de son premier mari qui souffrait des troubles psychiatriques  en Belgique. Puis un deuxième mariage avec Pascal qui a tourné au fiasco en 2010, pour finir dans la rue. «  J’ai eu des petits soucis. J’ai eu des divorces difficiles. Le seigneur m’ai aidée il m’a relevée. Après les divorces j’ai eu des appartements et des soucis comme tout le monde. Après j’ai contacté mes amis de Strasbourg parmi lesquels Roga Roga. Il m’a hébergée pendant une semaine et après il a gardé mes valises. J’ai fait des demandes de logements et il fallait attendre », confiait la chanteuse dans une courte vidéo en Mai 2017.

 « Sa grande sœur Chanceline a tout fait pour l’aider en se battant pour qu’elle soit internée  dans un hôpital psychiatrique du 13 ème arrondissement de Paris. On va y découvrir un endosome, c’est- à-dire un kyste dû au traumatisme du cerveau. Mais dans le déni de sa maladie, parce qu’ayant perdu sa lucidité, Wopso n’accepte pas qu’elle est malade et part de l’hôpital. Sa grande soeur s’est aussi rendue avec elle à  l’hôpital Saint Antoine à Paris; elle a couru demander le secours de l’ambassadeur du Cameroun à  Paris Mvondo Ayolo, lequel l’a envoyé  rencontrer le Consul, sans suite. Le collectif d’artistes conduit par Nadia Ewande  est intervenu pour lui trouver un relogement à Troyes. Ce sont aussi les artistes qui vont aussi la conduire aux urgences quand sa situation s’est détériorée. » explique Rémy Ngono.

Selon des informations, la mère de la chanteuse est décédée le 11 janvier 2018. Sa grande sœur Chanceline a du arrêter son boulot, du fait de la descente aux enfers de sa petite sœur.

Lebledparle.com vous propose cette vidéo où, Nadia Ewande  artiste Camerounaise, la conseille, larme aux yeux, d’aller à l’hôpital.

 


LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here