Actualités

Municipales 2020: Blaise Gwet s’adresse aux Camerounais

Camerounaises, Camerounais, Chers(es) Camarades, Membres et Sympathisants du MPCC (Mouvement Patriotique Pour le Changement du Cameroun)

L’occasion m’est donné ce matin de vous adresser ce message de bienvenue au sein de notre famille politique le MPCC (Mouvement Patriotique Pour le Changement du Cameroun). Parti politique crée le 2 Octobre 2009, que j’ai la charge de conduire et qui aura 10 année d’existence le 02 Octobre prochain.

La mission première de tout parti politique est la conquête du pouvoir, à la Magistrature Suprême, dans les Mairies, à l’Assemblée Nationale et au Sénat.

Oui, nous présenterons des candidats à toutes les prochaines élections, Municipales, Législatives, Sénatoriales, et Présidentielle à laquelle je serai moi-même candidat.

Le Cameroun a besoin d’une nouvelle génération d’Hommes politiques dans les Mairies, à l’Assemblée Nationale, au Sénat et à la Tête de l’Etat. Un Homme qui demain après le Président Paul BIYA, pourra unir tous les Camerounais. Un Homme qui ne fera aucune chasse aux sorcières. Un Homme capable de pardonner et donner une place à chaque Camerounais.

Moi, Président de la République demain, après le Président Paul BIYA.

• Je proposerai un statut spécial pour tous les anciens Chefs d’Etat camerounais et leurs familles. Ceux-ci recevront la reconnaissance due à tout Homme d’État.

Les Ex-Premières Premières Dames auront tout le soutien de l’Etat pour continuer à œuvrer en faveur des plus démunis à travers les Fondations qu’elles ont créées. Il en sera de même, pour tous les autres anciens grands commis d’État et leurs familles.

• Je veillerai personnellement à la réhabilitation des droits du regretté Président S. E Amadou Ahidjo et ceux de sa famille.

• Avec l’accord de sa famille, je ferai organiser des obsèques nationales le portant dans sa terre natale et je décrèterai un deuil national en sa mémoire.

• Je solliciterai des tribunaux compétents pour la libération de tous nos frères et sœurs, prisonniers politiques, prisonniers de guerre, prisonniers du NASO ou prisonnier d’opinions, qui s’engageront librement à œuvrer pour l’harmonie de la Nation.

• Je ferai de même concernant les prisonniers de « l’opération épervier » et ceux emprisonnés pour des raisons économiques à la condition qu’ils restituent à l‘Etat du Cameroun, les détournements pour lesquels ils ont été condamnés.

Les caisses de l’Etat ont besoin d’argent. Il est mieux de recouvrer ces avoirs détournés, pour créer des industries, des hôpitaux, soigner les Camerounais, électrifier nos villes et villages, former nos jeunes et donner du travail à nos chômeurs etc…. Que de retenir nos Frères et Sœurs dans les prisons avec de l’argent gelé dans leurs propres comptes.

• Je soumettrai au parlement d’abolir la peine de mort en reconnaissance de la suprématie de la vie humaine.

• Je soumettrai au parlement la possibilité pour les camerounais de la diaspora d’obtenir la double nationalité.

• Je ferai examiner la situation de nos exilés afin qu’ils puissent, si possible, revenir dans leur Mère Patrie le Cameroun.

Avec conviction profonde, le succès de ces engagements est possible pour rapprocher tous nos Frères et les Sœurs dans l’intérêt de l’Etat, du Peuple et de la dynamisation de la Nation.

Aujourd’hui, notre Mère Patrie le Cameroun, voit ses enfants se déchirer chaque jour, et davantage, au détriment de la cohésion sociale et de la paix de tous les camerounais et toutes les camerounaises, au risque de compromettre l’avenir de notre Nation et renforcer l’insécurité et la misère. Sachons tous, que nous sommes comptables et responsables du sort de notre Nation, et de notre propre sort.

Osons nous lever, organisés, clairvoyants, en exigeant de faire cesser ces conflits fratricides, de rechercher la meilleure équité et l’égalité des chances au cœur de notre démocratie et pour tous.

Nous le ferons dans la paix, légitimement, pour le bonheur et la prospérité de tous les camerounais.

Je suis un homme de paix, de tolérance, de pardon. Un Homme qui aime notre Nation et son peuple. Un Homme de bonne volonté qui aspire à la paix comme vous tous. Un Homme qui veut se consacrer au développement de notre pays.

Mon parcours, mon expérience, mon cursus m’ont formé au traitement des réalités. Mon vœu le plus cher est de rapprocher les camerounais aujourd’hui divisés, pour qu’ils prennent part tous à l’essor du Cameroun moderne de demain. Oui, avec conviction profonde, ensemble nous pouvons redonner espoir à toutes nos Filles, à tous nos Fils et à toute la Nation.

Au moment opportun, le Président S. E Paul BIYA aura lui-même à apprécier ma démarche républicaine et indépendante, assurant la pérennité de la Nation dans la fraternité et le sens de l’Histoire.

Tout m’amène à avoir la conviction objective et sincère que nous parviendrons à construire ensemble, rapidement, une nation apaisée, solidaire, équitable, dynamique et confiante en son avenir.

J’y suis engagé, déterminé. J’ai besoin de vous tous, j’ai besoin que nous le fassions ensemble, rejoignez-moi !

Vive le Cameroun ! Vive le MPCC ! Que Dieu veille sur Nous et Protège notre Peuple.

Jean Blaise GWET.

Président National MPCC

(Mouvement Patriotique Pour Le Changement Du Cameroun) [email protected]

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page