Mozambique: les forces de sécurité abattent neuf membres du groupe ‘Al-Shabab’

62

Au Mozambique, neuf personnes ont perdu la vie dans une opération de police menée samedi 2 juin dans le nord du pays. Cette opération intervient après la décapitation de dix villageois il y a une semaine par des combattants d’un mouvement surnommé « Al-Shabab ».
Ils n’ont rien à voir avec les Shebabs somaliens, si ce n’est de prôner un islam radical. Mais « Ahlu Sunnah Wa-Jamma », le vrai nom de ce groupe, sème la violence depuis l’an dernier dans le nord du pays.

Samedi 2 juin, selon un porte-parole de la police interrogé par la télévision nationale, les forces de défense et de sécurité auraient mené une opération dans les forêts d’Olumbe dans la province de Cabo Delgado dans l’extrême nord du pays. Selon ce porte-parole, les forces de sécurité ont d’abord tué deux membres du groupe, puis sept autres en tentant d’empêcher l’attaque d’un village.

Cette opération intervient après l’attaque violente par ces Shebabs de deux villages proches de la frontière tanzanienne, le 27 mai dernier au cours de laquelle dix personnes ont été décapitées. En octobre dernier, ces insurgés s’étaient illustrés en prenant d’assaut le commissariat et la caserne de la ville de Mocimba da Praia dans cette même province de Cabo Delgado.

La police avait mis deux jours à reprendre le contrôle de la ville. 17 personnes avaient été tuées. Après cet épisode, 300 personnes soupçonnées de liens avec les Shebabs avaient été arrêtées. Fin avril, la procureure générale du pays, Beatriz Buchili affirmait que 133 d’entre elles étaient toujours sous les verrous en attente d’un procès.

CamerounWeb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here