Actualités

Mozambique : appel à la libération de 18 observateurs électoraux

Plus d’une vingtaine d’ONG ont exigé mercredi la libération “immédiate et sans condition” de 18 observateurs électoraux de l’opposition arrêtés lors du scrutin du 15 octobre au Mozambique et détenus depuis dans des conditions “inhumaines”.

Ces observateurs, tous membres du parti Nouvelle démocratie, ont été arrêtés dans la province de Gaza (sud).

C’est dans cette province qu’une figure de la société civile, Anastacio Matavele, avait été tuée quelques jours avant les élections. Un responsable local de la police a été arrêté et inculpé pour son implication dans ce meurtre.

Le scrutin a été remporté par le Frelimo, le parti au pouvoir depuis 1975, et son chef, le président sortant Filipe Nyusi, réélu. Mais la société civile mozambicaine et des observateurs étrangers ont pointé du doigt de nombreuses “irrégularités”.

Le principal parti d’opposition, la Renamo, a dénoncé des fraudes massives et déposé un recours en annulation du scrutin, qui a été rejeté. Les 18 observateurs arrêtés avaient reçu leur accréditation auprès de la commission électorale, a précisé leur parti.

Ils sont actuellement détenus dans des conditions “inhumaines, dans des cellules surpeuplées” d’un centre pénitentiaire, selon un communiqué de plusieurs ONG, dont Amnesty International, Civicus et le Southern Africa Litigation Centre, citant des personnes qui leur ont rendu visite.

“Ils sont interrogés sans avocats, se sont vu refuser des visites, notamment de membres de leur famille, et sont obligés d’admettre des fautes” qu’ils n’ont pas commises, ont affirmé des familles de prisonniers citées par les ONG

“La détention de ces 18 personnes confirme une tendance grandissante” des autorités de Maputo à “supprimer le droit à la liberté d’expression”, ont ajouté les organisations.

AFP

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page