Mondial 2018 (Prépa.) : au tour du Maroc et du Sénégal

112

Le Maroc et le Sénégal disputent ce jeudi leur premier match de préparation au Mondial 2018 respectivement contre l’Ukraine et le Luxembourg. Les hommes d’Hervé Renard veulent entretenir leur bonne dynamique tandis que les Lions de la Teranga chercheront avant tout à se rassurer.

Après l’Egypte, le Nigeria et la Tunisie, le Maroc et le Sénégal sont les deux dernières nations africaines qualifiées pour le Mondial 2018 à entamer leur série de matchs de préparation ce jeudi. Arrivés dimanche en Suisse dans leur camp de Crans Montana, les Lions de l’Atlas vont s’étalonner face à l’Ukraine à Genève. Après avoir maintenu leur belle dynamique en mars face à la Serbie (2-1) puis contre l’Ouzbékistan (2-0), les hommes d’Hervé Renard vont profiter de ce premier galop d’essai pour faire des tests.

« Demain, il y aura un brassage d’équipe, on évoluera en deux systèmes« , a dévoilé le technicien français en conférence de presse. « Nous arriverons en pleine confiance. On a un groupe soudé. L’équipe est prête et on sera en meilleure forme d’ici 15 jours. » Alors qu’il a déjà publié sa liste des 23 (+ 3 réservistes), le double vainqueur de la CAN devrait en profiter pour donner un peu de temps de jeu à tout le monde.

Cissé soucieux du « capital confiance« 

L’objectif sera forcément un peu différent pour le Sénégal contre le modeste Luxembourg. Arrivés à Vittel (France) le week-end dernier, les Lions de la Teranga ont besoin de se rassurer après leurs pâles sorties de mars contre l’Ouzbékistan (1-1) puis la Bosnie (0-0), même s’il faut rappeler qu’Aliou Cissé avait procédé à une large revue d’effectif dans les deux cas. Ce jeudi encore, le technicien prévoit de « donner du temps de jeu à ceux qui en ont peu« .

Mais pas question de négliger pour autant le résultat et le contenu. « C’est important parce que c’est notre premier match de préparation. Pour bien entrer dans cette Coupe du monde, il faut bien aborder ce match et le jouer pour le gagner. Le capital confiance sera important pour la suite de la compétition. Quand on parle de match international, on l’aborde pour la victoire« , a conclu Cissé qui souhaite aussi asseoir sa « structure tactique« . Alors que leur état physique fait l’objet de quelques doutes, le défenseur central Kara Mbodj (Anderlecht), récemment remis d’une longue blessure, et l’ailier Keita Baldé (AS Monaco), qui n’a pas joué en club depuis le mois d’avril, seront particulièrement observés.

- Le programme de jeudi

18h GMT, Maroc-Ukraine
18h GMT, Luxembourg-Sénégal

Afrik-Foot.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here