Actualités

Miss Monde : le règlement excluant les mères est discriminatoire

« Certaines conditions d’entrée dans la compétition Miss Monde sont discriminatoires…..il n’y a pas de place pour les mamans au 21ème Siècle. » Agée de 24 ans, Veronika Didusenko a été couronnée Miss Ukraine en 2018- mais les organisateurs de la compétition l’ont détrôné quand ils ont découvert qu’elle avait un enfant.

Selon le règlement de la compétition mondiale, les filles ou femmes ayant des enfants ne sont pas admises. Veronika, qui a un petit garçon de 5 ans, a décidé d’engager des poursuites judiciaires pour contester cette règle de la compétition, qu’elle juge discriminatoire. « Je veux les changer, les défier. Je veux m’assurer que les règles de Miss Monde évoluent avec le temps », a-t-elle déclaré à Radio 1 Newsbeat.

« Je veux qu’elles s’adaptent à la réalité de notre époque, et reflètent les réalités des femmes d’aujourd’hui- qui peuvent avoir une carrière et une vie privée en même temps. » Veronika souligne qu’elle s’est inscrite à la compétition de Miss Ukraine pour faire connaitre ses activités humanitaires et elle dit avoir été agréablement surprise de remporter la compétition. Elle aurait voulu représenter son pays à la compétition mondiale Miss Monde- mais elle a été disqualifiée quatre jours après son inscription.
« C’était humiliant et une insulte pour moi, » affirme- t- elle.

« Ça m’a fait mal parce que ce n’est pas seulement mon histoire, mais celle de milliers de filles dans le monde qui voudraient prendre part à la compétition mais qui’ ne le peuvent pas parce que tout simplement elles sont mamans. » Veronika reconnait avoir lu les règles de la compétition mais elle affirme avoir été encouragée par les organisateurs. « Pourquoi une femme devrait être exclue tout simplement parce qu’elle est maman? cela n’a pas de sens. « Etre mère n’a aucune incidence sur ma capacité d’être professionnelle ou être un mannequin encore moins faire mon travail » « Donc ces règles n’ont aucun sens pour moi. »


Dans une interview accordée aux médias en 2018, le PDG de la compétition Miss Monde Julia Morley a expliqué . « Quand vous essayez d’avoir un consensus dans une organisation mondiale, vous devez vous fier à tout le monde et les gens votent selon ce qui est acceptable », affirme t elle à Good Morning Britain.

 » Si vous comprenez, il ne s’agit pas de nos opinions, mais nous devons considérer les autres. Nous essayons d’avoir un juste milieu ». En 2014, la directrice de Miss Angleterre , Angie Beasley, a souligné qu’il est difficile de combiner le rôle des élues de la compétition à celui de mère. « C’est injuste pour l’enfant mais aussi pour la famille de les séparer de la maman pendant une année quand elle doit voyager dans plusieurs pays pour représenter les organisations caritatives qui défendent les droits des enfants » a -t-elle souligné dans un message à la ITV. « Qui s’occupera de ou des enfant(s) dont la mère a été élue Miss Monde. »

Mais Veronika rétorque que son fils est un enfant éveillé tout simplement parce qu’il voyage tout le temps avec sa maman dans plusieurs pays . « A son âge, il a déjà visité plusieurs pays. de mon point de vue, il est même plus éveillé que les autres enfants de son âge. » « Donc l’argument selon lequel ils sont inquiets du bien être des enfants n’a pour moi aucun sens. »Veronika espère qu’à travers son action en justice, les organisateurs de Miss Monde vont pouvoir modifier ce règlement.

La prochaine compétition de Miss Monde est prévue le 14 Décembre 2019 à Londres. Elle est représentée par l’activiste des droits de l’homme Ravi Naik. ce dernier soutient qu’en vertu de la loi de 2010 sur l’égalité, ce règlement de Miss monde est discriminatoire.

« Je voudrais que Miss Monde soit une compétition inclusive pour toutes les mannequins, » souligne Veronika. « Car cela permettra de briser les stéréotypes basés sur le genre, créer des opportunités professionnelles pour toutes les participantes et peut aider à renforcer les capacités des femmes ».

« Par exemple, les maisons de couturiers font souvent recours aux femmes enceintes, les femmes de taille plus, les modèles de tout âge pour leurs défilés.
Newsbeat a contacté les organisateurs de Miss Monde pour avoir leur réaction.

 

Source : AfriqueFemme.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page