Société

Messanga Nyamnding : « La bataille de la crise anglophone aujourd’hui se joue entre les partisans d’Ayuk Tabe et ceux d’Ayaba Cho »

Le professeur Charlemagne Messanga Nyamnding, membre du Comité central du parti au pouvoir (RDPC), était le 5 janvier 2020, l’un des invités de Cédric Noufele sur le plateau de l’émission dominicale « Droit de Réponse », diffusée entre 12h-13h30 sur la chaîne privée Équinoxe TV.

Messanga Nyamnding (c) Droits réservés

Parmi les nombreux sujets à l’ordre du jour, le bilan du régime Biya au cours de l’année 2019, et la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

La pression internationale sur le régime de Yaoundé

L’universitaire, réagissant au premier sujet, a reconnu que jamais par le passé, Chef de l’État n’a subi la pression de la Communauté internationale comme en 2019. « En 37 ans, le Président Biya n’a jamais autant souffert, avec une communauté internationale qui nous a mis sous pression. De grâce, souhaitons que cette année, nous nous entendions sur l’essentiel, c’est-à-dire comment on peut vivre dans la paix et non dans la discorde », a encouragé l’enseignant à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC).

La main tendue à l’opposition pour le retour à la paix

Le coordonnateur national du Mouvement Biyaïste invite par la même occasion, les formations politiques de l’opposition à donner une chance à la mise en œuvre des recommandations du Grand Dialogue National qui s’est achevé le 4 octobre 2019, qui selon lui, permettront de retrouver la paix au dans les régions du Nord-Ouest et au Sud-Ouest, en crise depuis novembre 2016.

La crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest

Il révèle par ailleurs qu’il y a un climat d’apaisement aujourd’hui dans les régions anglophones, principalement dans le Sud-ouest. « La région du Sud-ouest aujourd’hui à retrouver la paix. La vie a repris normale. C’est dans le Nord-ouest que les violences se font encore ressentir », indique-t-il. Pour conclure, l’homme politique renseigne que les derniers soubresauts de la crise anglophone se joue entre les sépartistes : « La bataille de la crise anglophone aujourd’hui se joue entre les sécessionnistes. D’un camp, les partisans d’Ayaba Cho et de l’autre ceux d’Ayuk Tabe », a-t-il expliqué.


Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page