Me Harissou : « ceux qui voulaient faire des règlements de comptes politiques à monsieur Marafa s’en sont pris à moi »

0
14

Le Notaire de l’ancien Ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, aujourd’hui incarcéré dans le cadre de l’opération épervier, a peine sortir de prison a fait cette déclaration sur les antennes de RFI.

La décision de justice du 30 octobre 2017, qui a condamné Me Abdoulaye Harissou à 03 ans de prison, a ordonné également  sa libération parce qu’il avait déjà passé trois années de détention préventive. Juste après sa sortie de prison ce 12 novembre 2017, comme l’a rapporté Lebledparle, le Notaire de Garoua a accordé un entretien à Radio France International.

Au cours de cet entretien, il est revenu sur l’affaire judiciaire qui le concernait en déplorant les lenteurs, les manipulations et les mensonges qui ont émaillés les différents procès. « Il y a beaucoup de manipulations dans ce dossier, beaucoup de mensonges, beaucoup de tergiversation,  il y a eu trois juges, deux juges d’instruction 22 renvois etc. vraiment, c’était infernal», a regretté Me Harissou.

D’ailleurs, il est allé plus loin en faisant une corrélation entre cette affaire judiciaire et sa proximité avec l’ancien baron du régime actuel, Marafa Hamidou Yaya aujourd’hui en prison dans le cadre de l’opération Epervier. « J’ai le sentiment, je suis même convaincu que j’ai été pris dans une affaire qui ne me concernait pas et qui était au-dessus de moi. Parce qu’on on tout fait pour faire croire au chef de l’Etat que Marafa est un homme dangereux et que moi, étant son ami, j’étais plus dangereux que lui puisque lui était en prison et que moi j’étais dehors », ajoute le Notaire.

Ce règlement politique à son ami lui a valu injustement et pour rien trois ans de sa vie derrière les barreaux. «Ceux qui voulaient faire des règlements de comptes politiques à monsieur Marafa s’en sont pris à moi et je me suis retrouvé comme cela injustement pendant trois ans de ma vie, détenu pour rien », laisse-t-il entendre.

Le Notaire à la retraite, dit être innocent, et pour le démontrer, il dit avoir introduit un recours auprès des administrations compétentes.

LeBledParle.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here