Actualités

Madagascar : lancement du Covid-Organics, un « remède » contre le COVID-19

Le président malgache Andry Rajoelina a déclaré dimanche que son pays possède une solution pour enrayer le nouveau coronavirus. Baptisé Covid-Organics, c’est un remède traditionnel amélioré à la fois préventif et curatif a-t-on appris.

Depuis l’apparition du premier cas du nouveau coronavirus en février Afrique, le bilan de l‘épidémie s’alourdit chaque jour. Au 20 avril, le continent africain comptait plus de 1 000 décès pour près de 22 313 cas enregistrés. Face à la rapidité de la propagation, la recherche pour trouver un antidote à la pandémie se poursuit dans les laboratoires.

Dans cette course effréné contre-la-montre, la Grande Île sort le grand jeu. Le président malgache Andry Rajoelina a affirmé dimanche lors d’une émission télévisée sur la chaîne nationale, la TVM, que son pays a trouvé un remède contre le nouveau coronavirus. Les chercheurs de l’Institut malgache de recherche appliquée (IMRA) l’ont appelé Covid-Organics. Ce traitement présenté sous forme d’une tisane est à “la fois préventif et curatif composé d’artemisia et de plantes médicinales malgaches”. Il sera dévoilé au public ce lundi d’après des informations relayées sur le compte Twitter du chef de l’Etat.

M. Rajoelina précise que les essais du “remède” qu’il avait dévoilé la semaine dernière, s‘étaient révélés concluants.

“Aujourd’hui, j’annonce officiellement ici la réussite et les bons résultats des essais de notre remède”, a affirmé le président malgache. “On peut dire qu’il a donné un résultat concluant sur les malades du COVID-19 à Madagascar et qu’il peut limiter et atténuer ses effets sur le corps humain”.

Le président malgache a indiqué dans la foulée que le Covid-Organics produit par l’IMRA serait prescrit “à tous les élèves pour leur permettre de se protéger contre la pandémie”. Les cours étant censés reprendre à compter du 22 avril après le confinement de trois principales villes du pays depuis le 23 mars pour lutter contre l‘épidémie du coronavirus.

Selon le dernier bilan, la Grande Île enregistre 121 cas de contamination, dont 39 cas de guérisons. Aucun décès n’a été déclaré à ce jour.

L’annonce des premiers malades du coronavirus à Madagascar avait suscité un regain d’intérêt autour de la pharmacopée traditionnelle. Le chef de l’Etat avait invité les chercheurs locaux à faire parler leur génie. “C’est vraiment le moment pour les chercheurs malgaches de montrer leur savoir-faire. De plus, nous voyons ces plantes médicinales à Madagascar, qui peuvent être utilisées pour arrêter la pandémie”.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a reconnu que certains médicaments et remèdes traditionnels “peuvent atténuer les symptômes” du coronavirus, mais rappelé qu’il “n’existe aucune preuve que ces substances peuvent prévenir ou guérir la maladie”.


>>> LIRE AUSSI : Madagascar : le business autour du coronavirus a le vent en poupe


>>> LIRE AUSSI : Coronavirus : l’essentiel de l’info sur la situation en Afrique

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page