A la uneSociété

Lutte contre le Covid-19 : Manaouda Malachie annonce les jours sombres pour les potentiels malades en fuite

Le ministre de la Santé publique camerounais, le Dr Manaouda Malachie invite toutes les personnes présentant des symptômes se rapprochant de ceux du coronavirus et qui continuent de de rester en famille, à signaler. Au cas contraire, ils sont exposés aux poursuites judiciaires.

Manaouda Malachie (c) Droits réservés

Les statistiques de la pandémie du Covid-19 au Cameroun deviennent de plus en plus obèses. En date du 20 mars, le pays est passé de 23 à 27 cas d’infection.

Les chiffres qui provoquent l’ire chez le patron de la Santé. Il condamne la psychasthénie de certains compatriotes qui tournent le dos aux directives édictées par le gouvernement le 17 mars 2020.

 « Il me revient de constater, pour le déplorer, que des compatriotes présentant potentiellement des symptômes de type toux, écoulement nasal, fièvre, ayant été en contact avec les personnes susceptibles de porter le Coronavirus, ou de retour des pays où le COVID-19 est en circulation active, persistent à rester dans leurs familles sans se signaler afin que les mesures de dépistage soient prises par les services compétents », écrit-il dans un communiqué publié le 20 mars 2020.

Dans la foulée, Malachie Manaouda entend utiliser les moyens de droit pour faire respecter les règles établies. Il évoque l’article 260 du Code pénal qui stipule que : « Est puni d’un emprisonnement de trois mois à trois ans celui qui par sa conduite facilite la communication d’une maladie contagieuse et dangereuse ».

Le ministre met tout de même la pédale douce, et appelle ses compatriotes à une « responsabilité individuelle et collective pour freiner la chaine de propagation du COVID-19 à travers le dépistage précoce, en se soumettant aux examens requis ».

Newsletter :

Déjà plus de 5000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page