Sport

Les présidents de clubs menacent de boycotter les championnats professionnels

Le Syndicat des clubs d’élite du Cameroun (SYCEC) revendique le paiement des subventions portant sur la rémunération des joueurs et des encadreurs, le paiement de la dotation relative au fonctionnement du football professionnel et la mise à la disposition des clubs, des infrastructures conformes aux championnats professionnels.

Les membres du SYCEC se sont retrouvés à Yaoundé le jeudi 02 janvier 2020 pour une session de l’Assemblée générale de leur syndicat. Au menu des débats, l’état des lieux du championnat élite one parvenu à sa 15e journée et du championnat élite two parvenu à sa 13e journée.

Les présidents de clubs en font un constat alarmant liée à la précarité de la situation des joueurs et de leurs encadreurs d’une part, et la mauvaise qualité des infrastructures sportives, notamment les terrains de jeu, d’autre part.

Après avoir tenté en vain de rencontrer le ministre des sports et le premier ministre, chef du gouvernement pour présenter leurs doléances, et « considérant les énormes sacrifices consentis par les clubs pour le démarrage effectif des championnats », les patrons de clubs ont pris, à l’issue de l’Assemblée générale du SYCEC, la résolution de suspendre leur participation aux championnats dès la fin de la phase aller.

Ils conditionnent la reprise du chemin des stades pour la phase aller « au paiement des subventions portant sur la rémunération des joueurs et des encadreurs, au paiement de la dotation relative au fonctionnement du football professionnel et à la mise à la disposition des clubs, des infrastructures conformes aux championnats professionnels avec des stades gazonnés » ont-ils précisé dans le communiqué publié à la fin de leur réunion.

Ainsi, malgré le bannissement de Pierre Semengue de la gestion du football professionnel, suivi de la reprise en main de l’organisation des championnats d’élite one et two par un Comité transitoire mis sur pied par la Fédération camerounais de football, les acteurs des compétitions d’élite continuent de tirer le diable par la queue.

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page