Lifestyle

L`enfer des violences conjugales: témoignage d`une victime

Cette jeune femme a accepté de témoigner pour briser la loi du silence et inciter les victimes de violences conjugales à porter plainte. 

Afin de se reconstruire, Myriam s’entretient régulièrement avec une psychologue. Ces séances qui l’apaisent et lui permettent d’avancer car pendant deux ans, elle a souffert sous les coups de l’homme qu’elle aimait. Myriam a rencontré son compagnon à l’âge de 19 ans et avec lui, elle a vécu le grand amour avant de recevoir les premiers coups… « C’était quelqu’un que j’aimais vraiment mais son amour à lui se manifestait par les coups… C’était un secret d’être battue ».

La jeune femme a tenté de se défendre en portant plainte à plusieurs reprises, avant de retirer ses plaintes. Les insultes, les coups … Myriam s’est sentie perdue et isolée pendant de longs mois. « J’ai perdu tous mes amis, un CDI et une famille qui m’aimait » confie Myriam. Avant d’ajouter « mais pour lui, c’était du cinéma : je n’étais pas en dépression et il continuait de me frapper aux côtes, à la tête… C’était infernal ». 

Cette jeune maman a réussi à quitter son compagnon violent le jour où cet homme l’a mise à la porte en s’enfermant dans leur maison avec l’enfant. Ce jour-là, Myriam a décidé de porter plainte et de ne pas pardonner. 


Aujourd’hui, Myriam fait partie d’un groupe de paroles pour se reconstruite. « Je relève la tête mais c’est une partie de ma vie qui est brisée » confie cette jeune femme. Aujourd’hui, elle souhaite redoubler son engagement envers les femmes qui sont victimes de violences. Elle espère donc que son témoignage va leur permettre de ne plus rester seules. 

Source : AfriqueFemme.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page