Le rappeur camerounais Elamè lâche toutes ses vérités sur le "prince" ! (Vidéo)

95

C’est à coups de punchlines que l’artiste camerounais Elamè monte sur la scène urbaine. Et c’est sous la supervision du label KS EMPIRE auquel il est lié que le clip du morceau « prince » a vu le jour récemment. Et dans ce texte teinté d’égotrip, Elamè ne fait pas dans la langue de bois. Lebledparle.com vous en dit plus. 

Avec  » le prince », Elamè ressort ses textes agressifs et une grosse pointe d’egotrip. Sans langue de bois l’artiste taille ses concurrents et fait clairement allusion à ceux là même qui l’ont trahi quand il a démarré dans la musique urbaine.  Lebledparle.com s’est procuré le mocrceau et vous le dévoile ici : 

Biographie de l’artiste Elamè

Influencé depuis sa tendre enfance par des rappeurs français tels que Tandem,Lunatic, Iam, NTM ou encore des rappeurs américains tels que Method Man ouTupac, ce n’est qu’en 2003 à l’âge de 18 ans qu’il fait ses premiers pas dans le rap.

Il intègre alors le groupe « La Fracture », puis quelques années plus tard en 2007, il fonde son propre groupe qui a porté le nom « Haut Parleur ». Ils se feront remarquer en 2012 par Boudor un des tenors du Hiphop au Cameroun lors du festival Koubalanta. En 2013 le groupe se divise et sous la houlette de Tonton Boudor, il devient un tandem et porte le nom de Wea Loba. Passe alors 3 ans où le groupe enchaine compétions de rap et clash contest, ce qui finit par lasser l’artiste Elamè qui opte pour une carrière solo. Vient alors la signature avec le label KS Empire en 2016 avec lequel il a sorti le single « Koki love » et le Freestyle « Dirty« .

Le clip de Koki Love

Le clip de « Dirty » – Elamè

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here