Culture

Le phénomène DJ Arafat démystifié : Voici pourquoi Le Daïshikan ne fait plus peur

Le ‘’phénomène’’ DJ Arafat a fini par être démystifié et désormais Le Daïshikan ne fait plus peur.

Une situation profitable à des artistes qui depuis un certain temps se donnent à cœur joie d’affronter musicalement ou sentimentalement celui qui dans un passé récent se faisait appeler ‘’Destruction’’.

Le mythe DJ Arafat est brisé. L’artiste le plus craint du couper-décaler ne fait plus peur. Et n’importe quel artiste peu importe son poids se pèse à DJ Arafat. Et ce ne sont pas non plus ses nombreux sobriquets et pseudonymes qu’il se donne à chacune de ses sorties d’œuvres musicales qui freineront le réveil soudain de ses pairs. Tous ceux qui, il y a quelque temps le craignaient le défient désormais sur tous les fronts.

Il y a quelques années en arrière pourtant, personne n’oserait avoir affaire à DJ Arafat. C’était l’homme à éviter car un tel affront pourrait briser toute une carrière. Francky Dicaprio et autres Magicien Usher sont de véritables arguments brandis par les uns et les autres pour justifier leur peur de DJ Arafat. Avoir affaire à DJ Arafat, c’est aussi se préparer à faire la Une de sa ‘’télévision’’ de plus de 02 millions d’abonnés avec des fans agissant aux mots d’ordre de leur mentor.

Comment oserait-on affronter un artiste qui va jusqu’à tenir tête à l’ambassadeur A’Salfo, l’un des plus influents de la musique ivoirienne et connu pour être un homme sans histoire qui donne sa chance à tous les artistes d’exprimer sur de grandes scènes leurs talents ? Bref, Yôrôbô, Zeus, César, Destruction…ou encore Daïshikan était jusque-là l’artiste le plus craint du pays. Jusqu’au jour où il brisera un pan de son mythe.

Lire aussi : Debordo Leekunfa confie : « Arafat a pointé une arme sur moi mais il a eu pour son compte »

‘’Le phénomène ou l’empire’’ DJ Arafat commence à s’effriter avec la rébellion de ses ex-danseurs. Pour une fois, des membres de sa team défient leur publiquement leur mentor. Et ce ne sont pas les négociations nocturnes de DJ Arafat qui vont porter. Bébé sans Os et ses amis venaient ainsi de laisser une grande fissure dans la bâtisse de DJ Arafat. Une fissure qui va d’ailleurs profiter à Ariel Sheney pour réclamer son indépendance.

Désormais isolé et sans ses lieutenants, le ‘’président de la Chine’’ voit de plus en plus son pouvoir se fragiliser. Mais comme un bon ‘’lion’’, il ne laisse transparaitre cette fragilité. S’oubliant parfois, DJ Arafat qui avait pourtant juré de ne plus s’attaquer à ses confrères récidive aussitôt et c’est la descente aux enfers pour lui. Dans sa quête d’affirmation, il évite les ‘’menus fretins’’ pour ne s’attaquer qu’aux grands. Molare, Nadège Tubiana, Emma Lohouès, Debordo Leekunfa et autres à qui il lance régulièrement des piques va finir par l’emporter.

Comme dans le combat de David contre Goliath, DJ Arafat sera terrassé par plus petits que lui. Les jeunes loups de Kiff no Beat à qui il avait pourtant prêté main forte en enregistrant avec eux un single à succès vont oser l’affronter. Et porteront le coup fatal à ‘’La Destruction’’. Conséquence, DJ Arafat abdiquera en annonçant avoir chassé la mère de sa fille Rafna pour infidélité.

Il est clair, à force de s’attaquer régulièrement aux autres, DJ Arafat a contribué à briser son mythe, mettant fin à un ‘’phénomène’’ qui a traumatisé plus d’un. DJ Arafat ne fait donc plus peur.

Source : Rumeurs d’Abidjan.net

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page