La vérité sur les femmes au volant

67

ENQUÊTE – Le Club Identicar s’est livré à une étude qui met à mal les idées reçues sur les femmes au volant. Portrait des conductrices en 10 questions-réponses.

Fort de ses 870 000 membres et de son rang de premier club automobile français, le Club Identicar a interrogé une partie de sa communauté, femmes et hommes, afin de dresser le portrait des conductrices et tordre le cou à quelques idées reçues, le tout en 10 questions-réponses.

Première d’entre elles: si les femmes ont la réputation d’apprécier les voitures surélevées, 4 × 4 et SUV, c’est qu’elles aiment dominer. Faux! L’enquête révèle qu’elles préfèrent à 42 % les petites citadines pour leur maniabilité. Le SUV n’arrive qu’en deuxième position, et loin derrière (27%). Résultat inverse pour les hommes, qui placent le SUV en première position (39%), nettement devant la berline 25%).

Plus méfiantes lors d’un changement de véhicule

Les femmes aiment en revanche avoir le dernier mot. Elles déclarent en effet pour moitié emporter la décision d’un véhicule contre seulement 40% des hommes. Quel véhicule acquérir? Les femmes seraient-elles plus sensibles à la réputation ou au prestige des marques? Faux, encore, nous apprend l’enquête du Club Identicar.

La marque demeure bien le premier critère de choix pour les femmes (27%), mais c’est davantage vrai pour les hommes (35%). Les autres éléments cités en premier par ces derniers sont la sécurité et le design (15 et 13%). Pour les femmes, la sécurité et la consommation arrivent en deuxième et troisième positions (20 et 14%). À noter: 46% des hommes et des femmes, à égalité, estiment important de racheter un véhicule de la même marque.

Les femmes se révèlent aussi plus fidèles, gardant leur véhicule plus longtemps: elles sont 59% à changer de voiture au bout de quatre ans, voire plus, contre 53% des hommes. Seules 5% d’entre elles délaissent leur auto au profit d’une nouvelle avant 2 ans (contre 7% des hommes).

C’est l’envie de changement qui déclenche l’achat d’un nouveau véhicule, chez les femmes comme chez les hommes (68 et 69%), bien avant la sortie d’un nouveau modèle (9 et 13%). L’évolution de la famille, du niveau de vie, ou la survenance d’un sinistre (accident ou vol) arrivent ensuite. Les femmes sont plus méfiantes, 58% redoutant l’arnaque lors de la vente, l’achat ou l’entretien (44% pour les hommes) de leur voiture.

Pas moins impulsives que les hommes

Petite surprise, les femmes se révèlent plus dépendantes que les hommes à la voiture: 55% d’entre elles n’envisagent pas une vie sans elle, contre 44% pour les hommes. Elles déclarent également à 87% aimer ou adorer conduire. Autre étonnement, l’étude nous apprend que les femmes sont moins soigneuses de leur véhicule. Les hommes offrent en effet pour 26% d’entre eux un nettoyage hebdomadaire à leur chère voiture, contre 17% pour les femmes.

Elles optent plus volontiers pour une fréquence au mieux trimestrielle (33% contre 24% pour les hommes). Surtout: les femmes ne sont pas moins impulsives au volant que les hommes, bien au contraire. En cas d’incivilité sur la route, 44% d’entre elles déclarent s’énerver toutes seules contre seulement 35% des hommes. Le klaxon et l’insulte sont utilisés à proportions égales par les deux sexes.

L’étude fait enfin voler en éclat deux idées reçues. Les femmes n’auraient pas le sens de l’orientation, disent les mauvaises langues, évidemment masculines. Elles ont tort. Les femmes sont moins accros au GPS que les hommes. À peine plus de deux-tiers d’entre elles (contre près de 80% pour les hommes) placent cette invention des années 2000 dans le Top 3 des innovations qui leur semblent indispensables.

Les femmes placent en deuxième position la caméra de recul; les hommes, le régulateur de vitesse. Enfin, les femmes ont la réputation de se sacrifier plus que les hommes pour leurs enfants. À nouveau, erreur: 79% des hommes déclarent que ce sont eux, lorsque la famille s’est agrandie, qui ont remplacé la voiture pour un modèle plus familial, contre 63% des femmes. Mais, sans probablement vouloir l’avouer, les hommes aiment tirer parti des situations pour avoir le plaisir de se prendre les commandes d’un nouveau modèle.

Méthodologie: l’enquête a été menée du 1er au 7 juin 2018 auprès de 10 500 membres du Club Identicar. La typologie homme/ femme a été prise en compte au moment de l’analyse du questionnaire. Les personnes interrogées vivent à 52 % en milieu rural et à 48 % dans des villes ou grandes villes (plus de 25 000 habitants).

(avec figaro.fr)

afrik53.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here