La Tunisie ne veut pas d’une base de l’Otan sur son sol

83

L’Otan (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) et la Tunisie ne parviennent pas à accorder leurs violons. Par la voix de son ministre de la Défense, Abdelkrim Zbidi, le pays d’Afrique du Nord a refusé la proposition de la toute-puissante Organisation, qui consistait en une assistance permanente à l’armée tunisienne, contre une installation de l’une de ses bases dans le pays maghrébin.

Le ministre de la Défense, qui s’adressait ce lundi aux parlementaires membres du comité de Sécurité et de Défense, leur a laissé entendre que l’Otan posait une condition à la Tunisie, avant de lui accorder un don de 3 millions d’euros. Somme qui devait revenir à l’armée tunisienne. Selon monsieur Zbidi, l’Otan refuse d’ouvrir sa tirelire si la Tunisie elle, refuse d’adopter son projet d’installation d’une de ses bases militaires dans la sous-préfecture de Gabes (sud-ouest).

Les missions de la base en projet sont multiples : rassembler les informations et les analyser avant de coordonner, de planifier et de diriger les opérations aux frontières maritimes, terrestres et spatiales, luter contre les trafics transfrontaliers, mais aussi contre le terrorisme, la migration clandestine, la drogue et bien plus encore.

Aux dires d’Abdelkrim Zbidi, le point d’achoppement du projet réside dans le fait que son pays « refuse la présence des militaires étrangers » sur la future base de l’Otan. Le pays n’en veut que 70 sur tout son territoire, juste pour les besoins de formation de ses militaires.

Comme une impression de déjà vu

L’on se souvient qu’en 2016, la Tunisie refusait de reconnaître l’existence sur son territoire d’une base américaine. Elle a été prise à contre-pied par les autorités américaines, qui ont bel et bien confirmé l’existence de cette base à partir de laquelle l’armée U.S a frappé la Libye voisine. Précision : les USA avaient dû insister à plusieurs reprises avant d’obtenir l’accord des autorités tunisiennes, pour l’installation de leur base.

En juin de la même année, le patron de l’Otan, Jens Soltenberg, faisait déjà connaître le besoin pour son Organisation d’installer une base (un centre de renseignements) en Tunisie. L’année précédente, soit en 2015, la même Otan qualifiait la Tunisie d’alliée majeure, offrant au passage à l’armée de ce pays du matériel militaire dernier cri.

L’Otan est l’organisation politico-militaire mise en place par les pays signataires du traité de l’Atlantique nord, afin de pouvoir remplir leurs obligations de sécurité et de défense collectives.

Le siège de l’OTAN, autrefois situé à Londres puis à Paris, se trouve depuis 1966 à Haren (Bruxelles). Son principal commandement militaire, le SHAPE, initialement installé à Rocquencourt (France), se trouve aujourd’hui à Maisières (Mons) et aussi en Belgique.

CamerounWeb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here