La folie Drogba, les Anglais matés… C’était la dernière épopée européenne de l’OM

197

La dernière grande épopée européenne de l’OM remonte à 2004, avec une course excitante à la finale de la Coupe UEFA. Les Marseillais avaient vibré jusqu’au bout grâce à Didier Drogba, mais le carton rouge de Fabien Barthez avait mis fin aux espoirs du couronnement européen.

Un parcours en Ligue des champions compliqué

Troisième du championnat en 2003, l’OM se retrouve à jouer un tour préliminaire de Ligue des champions afin de pouvoir participer aux phases de poules. Didier Drogba vient tout juste de rejoindre le club en provenance de Guingamp, mais l’Ivoirien n’est pas décisif contre l’Austria Vienne. Marseille s’en sort péniblement grâce à un but à l’extérieur signé Dimitri Sytchev.

Marseille tombe en C1 avec le Real Madrid, le FC Porto et le Partizan Belgrade, terminant 3e avec une victoire, un match nul et quatre défaites. Sa seule victoire : 3-0 contre le Partizan au Vélodrome, devant 58 000 personnes. Triplé de Drogba !

Drogba, héros de tout un peuple

Les quatre points en Ligue des champions suffisent à Marseille pour se qualifier en 16es de finale de la Coupe de l’UEFA. Exit Vedran Runje dans le onze titulaire, Fabien Barthez arrive en prêt de Manchester United, où il ne jouait plus. Alain Perrin est également débarqué à la fin janvier 2004, José Anigo reprend l’équipe.

L’OM affronte les Ukrainiens du Dniepr Dniepropetrovsk. Les supporters ne se sont pas remis de l’élimination en Ligue des champions. Devant un Vélodrome à moitié vide (20 000 spectateurs), l’OM s’impose 1-0 face aux Ukrainiens grâce à un penalty de… Didier Drogba. Et tiendra le match nul à l’extérieur (0-0).

En huitièmes, Didier Drogba fait de nouveau le spectacle. Face à Liverpool, à Anfield, il égalise en fin de rencontre et permet à Marseille de marquer le but à l’extérieur (1-1). Au retour, dans un Vélodrome presque plein, il inscrit un penalty. Le but de la victoire sera inscrit par Abdoulaye Meité (2-1).

En quarts, Marseille se mesure à l’Inter Milan, tombeur de Sochaux et de Benfica. Didier Drogba est encore présent pour marquer le but de la victoire contre l’Inter, devant son public (1-0). Au retour, sans son buteur, l’OM crée la surprise et se qualifie grâce à un but de Camel Meriem (0-1).

OM-Newcastle, une demi-finale de rêve

En demi-finales, Marseille a beaucoup de mal sur la pelouse Newcastle mais, avec un 0-0, conserve toutes ses chances. Au retour, le Vélodrome est plein à craquer (ancien record d’affluence avant OM-Leipzig), Didier Drogba inscrit de nouveau un doublé, Marseille gagne 2-0. L’OM est en finale face à Valence et tout le monde y croit !

« Quand je vois dans quel état on a mis le stade, je me dis qu’on travaille pour cela, pour vivre des moments de folie comme ceux-là… », savourait alors José Anigo. « Je me sentais si bien que j’ai tenté des trucs que je n’osais jamais, comme cette talonnade en pleine course sur le but. J’avais décidé de prendre le match à mon compte… Quand les supporters chantaient ‘Didier Drogba, lalalalala’, je n’étais plus un joueur de foot, j’étais un avion » indique pour sa part l’Ivoirien dans France Football ce mardi.

Barthez expulsé en finale, une double peine fatale à l’OM

Cette finale contre Valence, tous les supporters de l’Olympique de Marseille s’en souviennent parfaitement. Avant la rencontre, Didier Drogba était incertain. Mais impossible que l’Ivoirien n’en soit pas, il débute la rencontre mais ne peut exprimer pleinement son talent.

L’OM tient bon, mais dans le temps additionnel de la première période, Pierluigi Collina donne un penalty pour Valence après que Barthez a fauché Mista dans la surface. Le divin chauve écope également d’un carton rouge. La double peine est fatale à l’OM. Le jeune Jérémy Gavanon ne crée pas l’exploit, Vicente inscrit le premier but (45e+3). Et Mista plie l’affaire pour Valence (58e). Quatorze ans après, l’OM rêve de s’offre une nouvelle chance de sacre européen. 

afrik53.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here