L1 – Prix Marc-Vivien Foé : Karl Toko Ekambi (Angers) lauréat 2018

31
Karl Toko Ekambi, l’attaquant camerounais d’Angers, a remporté le Prix Marc-Vivien Foé, remis par RFI et France 24 au meilleur joueur africain de Ligue 1.

Karl Toko Ekambi a remporté le Prix Marc-Vivien Foé du meilleur joueur africain de Ligue 1. L’attaquant international camerounais d’Angers a devancé le Tunisie Wahbi Khazri (Rennes) et le Burkinabé Bertrand Traoré (Lyon) dans les suffrages des 895 journalistes du jury, et succède à l’Ivoirien Jean Michaël Seri au palmarès de cette récompense décernée par RFI et France 24. Auteur de 17 buts cette saison en Ligue 1, ce binational, natif de Paris, se trouve ainsi récompensé du meilleur exercice de sa carrière. Lui qui a gravi les échelons au Paris FC puis à Sochaux s’est imposé cette saison comme l’un des buteurs les plus réguliers évoluant dans l’élite française.

Un départ programmé cet été

Alors qu’il bénéficie d’un bon de sortie en vue du prochain Mercato, le Lion Indomptable, champion d’Afrique 2017, va laisser « un grand vide », aux dires de son entraîneur Stéphane Moulin, cité par Ouest-France. « Karl a énormément évolué, progressé dans beaucoup de domaines. J’espère me tromper, mais j’ai le sentiment que celui le remplacera, qui l’égalera, ce sera difficile pour lui. Parce que j’ai rarement vu un attaquant aussi complet, chez nous », a déclaré l’entraîneur du SCO avant la 37eme journée, disputée samedi. Comme ses prédécesseurs au palmarès du prix, Karl Toko Ekambi va quitter son club avec une jolie récompense individuelle.

Moulin : « Sa meilleure place est avant-centre »

Son efficacité a permis à Angers, mal embarqué au sortir de l’hiver, d’éviter les sueurs froides en fin de saison. Repositionné dans l’axe cette saison après le départ du Sénégalais Famara Diedhiou, le Camerounais a pu s’exprimer pleinement. « J’ai toujours pensé que sa meilleure place était avant-centre, poursuit Stéphane Moulin. C’est là où il exprime le mieux ses qualités : à savoir déborder, percuter, centrer mais aussi marquer, dribbler, obtenir des fautes… Être décisif, en fait. Il l’est encore plus quand il se rapproche du but. Ça l’aura aidé à se fixer définitivement à son poste de prédilection. Aujourd’hui, il est mieux armé sur le plan mental, il a franchi un cap dans la sérénité, notamment face au but. »

Le palmarès du Prix Marc-Vivien Foé :
2009 : Marouane Chamakh (Maroc)
2010 : Gervinho (Côte d’Ivoire)
2011 : Gervinho (Côte d’Ivoire)
2012 : Younès Belhanda (Maroc)
2013 : Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon)
2014 : Vincent Enyeama (Nigeria)
2015 : André Ayew (Ghana)
2016 : Sofiane Boufal (Maroc)
2017 : Jean-Michaël Seri (Côte d’Ivoire)
2018 : Karl Toko Ekambi (Cameroun)

StarAfrica.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here