Société

Jean De Dieu Momo : « Un ministre ne peut vivre seulement avec neuf cent mille »

L’avocat au barreau du Cameroun, par ailleurs ministre délégué auprès du ministre de la Justice garde des Sceaux, Jean De Dieu Momo était invité de l’émission « Décryptage » le 3 janvier 2020 sur la chaîne privée Vision 4. 

Jean De Dieu Momo (c) Droits réservés

Présentée par l’ancien directeur général de la chaine Ernest Obama, Momo a livré quelques confidences aussi bien sur sa carrière de ministre qu’il construit depuis un an, que sur son engagement auprès du parti au pouvoir.

 « Je me trouvais en RDC pour superviser l’élection présidentielle. J’ai été appelé par le directeur de Cabinet de la Présidence qui m’a demandé d’envoyer mon CV. Ce que j’ai fait. Ensuite, je suis revenu au Cameroun le 2 janvier 2019. À peine étais-je arrivé, qu’on m’a demandé de venir à Yaoundé pour rencontrer le ministre Secrétaire Général de la Présidence, MNgoh Ngoh. Il m’a reçu, me disant que le Président voulait me remercier, mais qu’il ne savait pas encore la nature du remerciement », a révélé l’ancien opposant.   

À ce moment, le président du PADDEC, indique qu’il refusait à penser à un poste ministériel : « Je me suis d’abord dit que c’était le pardon présidentiel, puisque je reconnaissais que j’avais pêché contre le Président de la République qui défend les intérêts du pays. Mais quelque part aussi, je savais que si c’est le Secrétaire Général de la Présidence qui me reçoit, ça peut être un poste de ministre», a-t-il confié.

L’entrée au gouvernement  

« J’étais déjà à Afrique Média pour préparer une émission. Quand j’ai suivi au 17h qu’on avait nommé un nouveau Premier Ministre, j’ai décidé de partir. Au carrefour Tsinga, j’attendais le taxi et j’ai entendu, à partir d’un bar, les noms des ministres qu’on lisait à la radio. Je me suis approché de ce bar et j’ai suivi mon nom. J’ai aussitôt pris un taxi en course pour rejoindre mon hôtel à Mendong. J’ai payé pour deux autres personnes qui allaient dans ma direction », relate l’homme politique.

Le salaire

Le ministre a dévoilé son salaire ainsi que les avantages inhérents à son statut.

« Mon salaire est de 900 000 FCFA. Mais vous imaginez qu’un ministre ne peut pas vivre seulement avec cette somme-là. Donc, à côté de cela, il y a une caisse de souveraineté de 10 millions de FCFA tous les trois mois, qui est dédiée aux imprévus », a révélé le membre du gouvernement.   

Lebledparle.com vous propose de revivre l’entretien de Jean De Dieu Momo avec Ernest Obama


Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page