Guinée : finale contre Horoya, Coupe de la CAF… Wakriya vit un vrai conte de fées !

38

Ce vendredi, Wakriya Athletic Club affronte Horoya en finale de la Coupe de Guinée (16h heure locale). Focus sur la folle ascension d’un club fondé il y a seulement 5 ans et qui a déjà validé son billet pour la prochaine Coupe de la CAF.

Incroyable histoire que celle du Wakriya Athletic Club (WAC). Ce vendredi, à 16h heure locale, ce club encore méconnu hors de Guinée va défier l’ogre Horoya, en finale de la Coupe nationale. La récompense d’une fulgurante ascension pour cette formation basée à Boké, ville de plus de 100 000 habitants située en Guinée Maritime, à 250 km au nord-ouest de Conakry.

L’épopée du WAC prend source en 2007 lorsque les frères Mikaïlou et Alhassane Sampou, issus d’une famille passionnée de football, se lancent un défi un peu fou : créer leur club à Boké. Peu à peu, des fonds sont levés et le projet prend forme : en 2012, une détection est organisée et à l’issue de celle-ci, 25 jeunes sont retenus pour former le Wakriya Athletic Club. Plusieurs obstacles administratifs restent cependant à franchir et il faudra attendre 2013 et le rachat du club du FC Tinguilinta, qui tombait un peu à l’abandon, pour que le rêve des frères Sampou se matérialise.

Du championnat régional à la Coupe de la CAF !

Une fois le club officiellement engagé dans les compétitions de la Fédération (Feguifoot), tout s’enchaîne très vite. Le nouveau venu est d’abord sacré champion régional à Boké en 2014, ce qui lui offre le droit de participer aux barrages nationaux pour la montée en Ligue 2. Dès sa première tentative, le WAC franchit l’obstacle sans trembler pour rejoindre l’étage supérieur. Une fois en L2, le WAC ne perd pas de temps là non plus puisqu’il valide sa montée parmi l’élite dès sa première saison, celle-ci étant ponctuée également par un inattendu parcours en Coupe, qui le mènera jusqu’en demi-finale où il sera éliminé par… Horoya.

Pour sa première saison en L1, en 2016/17, le promu continue de surprendre son monde en terminant à la 2e place, dauphin d’Horoya ! 2017/18 marque ensuite la saison de la confirmation pour le WAC qui termine 3e du championnat tout en se hissant en finale de la Coupe nationale où il défie Horoya ce vendredi. Quel que soit le résultat de la rencontre, il s’agit déjà d’une victoire pour Wakriya. En effet, Horoya a validé sa place en Ligue des champions en terminant champion de Guinée et, en vertu de son statut de finaliste, Wakriya est donc assuré de disputer la prochaine Coupe de la CAF !

Une locomotive pour la région

Dans l’effectif qui va affronter le HAC ce vendredi, on retrouve encore quelques-uns des 25 jeunes recrutés à l’origine, comme l’international U20 guinéen Mohamed Coumbasa, ou encore Oury Diallo. Il faut souligner que le WAC a d’autant plus de mérite qu’il a joué tous ses matchs de championnat loin de son stade du 1er mai de Boké. En effet, la Feguifoot a programmé toutes les rencontres de Ligue 1 à Conakry. Malgré tout, le club entraîné par Guillaume Soumah a pu bénéficier d’un soutien populaire important.

« Nous sommes l’un des clubs qui fédère le plus de supporters lors de nos matchs« , explique le vice-président Alhassane Sampou à Afrik-Foot. « D’abord parce que nous avons réussi à ramener le championnat dans la ville de Boké qui est chef-lieu de préfecture et de région, et tous les ressortissants de la ville et de la région s’identifient au Wakriya qui a réduit l’exode sportif vers Conakry où, depuis près de 10 ans, les jeunes talents de Boké devaient se rendre pour jouer en L2 ou en L1.« 

D’abord la finale, la Coupe de la CAF après !

Concrètement, les entraînements durant la saison ont lieu à Conakry, « dans des conditions difficiles« , précise Alhassane Sampou, car « seul le stade du centre technique de Nongo sert d’entraînement pour une dizaine de clubs (académies, L3, L2, et L1) moyennant un montant« . Certains entraînements ont tout de même lieu à Boké, lorsque le calendrier le permet (quand 2 journées de championnat sont espacées de plus de dix jours). Comme les deux seuls stades homologués par la CAF en Guinée se trouvent à Conakry, Wakriya disputera également ses matchs de Coupe de la CAF dans la capitale.

En prévision de cette première campagne africaine, plusieurs recrues ont déjà signé : le défenseur Issiaga Camara, qui a participé à la CAN U17 et au Mondial U17 avec le Syli cadet, le latéral gauche Ousmane Lébé Sylla et le milieu défensif Mohamed Sankhon. Des arrivées qui permettent au WAC d’afficher ses ambitions en vue de la CdC. Mais pour l’heure, défense de se projeter sur cette compétition. « D’abord la finale, on pensera à ça après » a martelé le président Mikailou Sampou à ses joueurs. Qu’on se le dise, le WAC n’a pas fini de surprendre !

Cliquez ici pour revivre le parcours qui a mené le WAC jusqu’en finale.

- Le président Mikaïlou Sampou

Guinée : finale contre Horoya, Coupe de la CAF… Wakriya vit un vrai conte de fées !

- Le vice-président Alhassane Sampou

Guinée : finale contre Horoya, Coupe de la CAF… Wakriya vit un vrai conte de fées !

- Le logo du Wakriya Athletic Club

Guinée : finale contre Horoya, Coupe de la CAF… Wakriya vit un vrai conte de fées !

- L’affiche de la finale

Guinée : finale contre Horoya, Coupe de la CAF… Wakriya vit un vrai conte de fées !

Afrik-Foot.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here