Guinée : contraint d’arrêter sa carrière, les touchantes confessions d’Abdoul Razzagui Camara

110

Obligé de mettre un terme à sa carrière en raison de problèmes cardiaques décelés cet été, l’attaquant guinéen de Guingamp Abdoul Razzagui Camara s’est livré sur cet épisode très douloureux.

Tel un couperet, la terrible nouvelle est tombée le 25 août via un communiqué publié par l’En Avant Guingamp : « L’EAG est aujourd’hui très triste d’annoncer que son joueur Abdoul Razzagui Camara ne portera plus le maillot de l’EAG, pour raisons médicales. » Alors qu’il préparait son retour sur les terrains après 9 mois d’indisponibilité consécutifs à sa rupture des ligaments croisés, l’international guinéen a été contraint de mettre un terme à sa carrière, à seulement 28 ans. Un coup forcément dur à avaler pour l’attaquant qui s’est confié sur sa situation au site Foot Mercato.

« Je m’étais battu pour revenir après ma blessure aux ligaments croisés. Et là, on te dit que tu ne porteras plus jamais de maillot. C’est un peu difficile à entendre. (…) Je n’ai pas encore digéré. Tu ne peux pas digérer ça rapidement. Il me faut du temps« , a expliqué l’ancien Angevin, qui a ensuite raconté son calvaire plus en détails. « Chaque année, nous faisons des tests cardiaques. J’ai fait mon test. Mais le cardiologue m’a dit qu’il y avait un truc bizarre, qu’il y avait un truc différent par rapport à l’année dernière. » Le joueur a ensuite passé de nouveaux tests avec à chaque fois des conclusions loin d’être rassurantes.

« Je risque de faire un arrêt cardiaque ou de mourir sur un terrain« 

« J’ai fait une IRM qui s’est révélée ne pas être bonne. De là, j’ai fait des tests approfondis, des tests d’effort. Là aussi, ça n’allait pas trop. Ensuite, le club a commencé à parler avec le cardiologue de la Ligue, qui peut dire si oui ou non tu peux jouer. Donc eux aussi voulaient des tests approfondis. J’ai fait une série de tests pour le cœur. Et ce n’était pas bon non plus. Donc à partir de là, ils ont parlé entre eux et ils ont décidé que c’était dangereux pour moi de continuer à jouer au foot« , a-t-il poursuivi.

« Je ne peux plus continuer car je risque de faire un arrêt cardiaque ou de mourir sur un terrain comme cela a pu arriver à d’autres joueurs. Il faut passer à autre chose, même si c’est dur à accepter« , a souligné Camara, qui admet tout de même que tout ça représente aussi d’une certaine façon « un mal pour un bien » car il aurait pu perdre la vie sur le terrain si ce problème n’avait pas été détecté. Toujours soutenu par l’EAG, le natif de Mamou prépare désormais sa nouvelle vie. « J’ai envie de découvrir d’autres côtés du foot. J’ai d’anciens coachs que j’ai eus qui m’ont appelé. Des présidents m’ont appelé aussi. Peut-être que j’irais à leurs côtés pour apprendre, et un jour je saurai vraiment ce que je veux faire. » En souhaitant à Camara de trouver sa voie.

Afrik-Foot.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here