Gilbert Baongla après son expulsion : « J’ai saisi Monsieur mon père [Paul Biya] »

132

Absent du Cameroun au moment de son expulsion de sa villa pour loyer impayé, Georges Gilbert Baongla déclare qu’en plus d’être victime d’une cabale, il s’agit d’une affaire politique.

De retour au Cameroun ce dimanche 02 décembre, le célèbre « 1er fils de Paul Biya » [Comme il le réclame] a réagi publiquement et face  à la presse à l’aéroport de Yaoundé à cette affaire de filouterie de Loyer où est impliqué.

Sur plainte du propriétaire de la maison louée par Georges Gilbert Baongla depuis 2014 au quartier Bastos comme l’a rapporté Lebledparle.com,  le juge du TPI Yaoundé centre administratif avait, par une décision, ordonné son expulsion de cette maison qui lui coûte 500 000 FCFA par mois, indique le fils du proprio.

L’homme politique ancien promoteur de radio estime que la justice n’a pas le droit de le mettre dehors. Parce que d’après lui, en réponse à la plainte de la propriétaire de la maison, il dit avait déposé une recours à la cour suprême qui a fait 1 an 05 mois sans répondre indique t-il, en citant le Ministre de le Justice Laurent Esso, comme étant à l’origine de ses malheurs ces deniers mois.

« C’est une affaire politique » dit-il, citant Laurent Esso ministre de la justice. « C’est une provocation et une attaque du président de la république, pas moi. Parce que cette provocation n’a rien à voir avec monsieur Baongla. On veut identifier le président de la république à travers une histoire de famille. » insiste t-il . Qu’est ce qui s’est passé quand nous avons été expulsés ? J’ai saisi qui de droit. Là j’ai saisi monsieur mon père [Paul Biya, ndr]. Je suis au Mont Mfebe [ Hotel] avec ma famille tranquillement en attendant que je trouve une maison. (,,,) Je respecte la justice, mais pas à une certaine justice » Rend compte l’ancien patron du groupe de presse Le Dementi.

« C’est malheureux si on veut s’attaquer à un fils du chef de l’Etat, ca veut dire que même les citoyens ne sont plus à l’abris. Moi qui défends les cause des sans voix, si je suis attaqué, ca veut dire que la république n’est plus debout. Et ce que je vous dis vous pouvez le vérifier ailleurs.. » a t-il rajouté.

C’est depuis 2012 que Gilbert Boangla, se réclame fils de Paul Biya.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here