A la uneActualités

Exactions au Cameroun: ces manoeuvres cachées de Donald Trump

La crise dans les régions dans le NOSO s’enlise au fil des jours. L’étau se resserre autour de Yaoundé. On parle de plus en plus d’une intervention internationale.

Au cours de la rencontre formule aria du conseil de sécurité de l’ONU sur la situation sécuritaire dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, l’unanimité des intervenants a exhorté Yaoundé à ouvrir un dialogue sur la question pour sortir les populations de la crise humanitaire. Avec la nécessité d’une intervention humanitaire.

La Russie est montée pour clamer la souveraineté du Cameroun à gérer ses propres affaires. Cependant que la Chine excluait tout nécessité d’intervention sur une question qui ne constitue pas une menace internationale. Seulement, que peut le soutien Russo-chinois au Cameroun ? A la suite de son sous secrétaire d’Etat chargé des Affaires Africaine Tibor Nagy, les Etats Unis reviennent à la charge.

De fait, Durant une réunion du Conseil de sécurité sur la protection des civils dans les conflits armés, le représentant adjoint des Usa aux Nations Unies, Jonathan Cohen, a appelé l’Onu à sortir de son immobilisme. Une position qui a inspiré le Journal Emergence pour lequel : « Les Etats-Unis favorable à une intervention directe au Cameroun ». Une analyse partagée par le journal Avenir qui annonce que « les Américains préparent une pluie de sanctions ciblées contre Paul Biya ».

Et pour cause, La flambée des exactions dans le Nord-Ouest et le Sud-ouest nécessite plus que jamais une intervention internationale. Tibor Nagy, sous-secrétaire d’Etat américain en charge des affaires africaines, déclare que toutes les options sont sur la table. Même l’Europe n’exclut plus totalement cette hypothèse. A l’évidence et selon toute vraisemblance, il s’agit plutôt d’une campagne de convoitise des Américains pour le Cameroun.

Bernard Ouandji, un ancien fonctionnaire des Nations Unies fait des « révélations inédites sur les convoitises américaines au Cameroun ». Dans un entretien qui a valeur de document historique accordé au journal Sans Détour, l’ancien fonctionnaire du système des Nations unies décode et décrypte les enjeux et les sous-entendus de l’intéressement américain au Cameroun, de même qu’il lève un pan de voile sur les complicités jamais révélées entre le régime de Yaoundé et Washington.

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page