Eric Chinje : « Libérons Kamto, libérons tout ce monde à qui je parle souvent… »

100

Le directeur général de African Media Initiative, par ailleurs ancien patron de la rédaction à la télévision nationale appelle à la libération de Maurice Kamto, ses partisans.

C’est au cours d’une interview accordée ce week-end à la télévision panafricaine Afrique Media que l’ancien journaliste de la CRTV s’est prononcé sur le climat sociopolitique qui règne au Cameroun. Dans cette interview, Eric Chinje est spécialement revenu sur le cas de Maurice Kamto et de ses partisans arrêtés dans le cadre des marches dites « blanches » organisées le 26 janvier 2019 dans certaines villes du pays.

 Dans son propos, le journaliste n’a pas manqué de témoigner son soutien à l’endroit de Penda Ekoko, et Maurice Kamto qui sont selon lui, victimes d’un complot : « Penda Ekoka et Kamto sont des gens qui adorent notre pays, ce sont des gens qui veulent que ce pays avance ». Déclare Eric Chinje.

Pour apporter une réponse à ceux qui estiment que le MRC aurait une déclivité tribale, directeur général de African Media Initiative, s’est penché sur le cas spécifique de Ni John Fru Ndi. D’après lui, pour que le SDF émerge il existait des partis dirigés par les Bamilékés à l’instar d’Hameni Bieleu. Mais les Bamiléké se sont alliés à Fru Ndi pour lui apporter leur soutien. Il n’a pas manqué d’indiquer que, meme Um Nyobe attirait plus de Bamiléké.  

Pour Éric Chinje, le régime en place en voudrait simplement à Maurice Kamto « parce qu’il est capable d’apporter le changement et c’est ce à quoi les Bamiléké adhèrent ». Il n’a pas hésité d’exprimer son amour à l’endroit du projet de société du leader du MRC et pense de ce fait que, président de la République Paul Biya devrait s’en procurer une copie.

Eric Chinje appelle à la libération de l’ensemble des détenus politiques « Libérons Kamto, libérons tout ce monde à qui je parle souvent, qui sont en prison à Kondengui et qui m’appellent à partir de là-bas. Je les connais. Je connais bien leur situation. Libérons tout ce monde-là pour voir comment soutenir même le président Paul Biya pendant ce mandat. On peut amener Kamto et les autres à les soutenir. Mais qu’en contrepartie, ils aient quelque chose à montrer à leurs sympathisants », a-t-il argumenté.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here