Energie : Le Cameroun va abriter le plus important projet hydroélectrique sur le continent africain

168

Le 8 novembre 2018, EDF, un des leaders mondiaux de l’électricité, IFC, membre du groupe Banque mondiale et l’Etat du Cameroun ont signé les accords engageants et définitifs portant sur la construction de l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal.

Ainsi, le ministère des Finances, celui de l’Energie et de l’Eau, la Société nationale de transport d’électricité et le concessionnaire Eneo ont signé tour à tour, une convention d’engagement, une licence de vente, l’accord lié au transport et celui relatif à la commercialisation de l’énergie électrique.

Il y a eu également la signature de l’avenant n°1 de la convention de concession de production entre Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Energie et Augusto Soares Dos Reis, directeur général de Nachtigal Hydro Power Company (Nhpc), la société en charge du développement du barrage.

Le début de la construction du projet Nachtigal interviendra avant la fin 2018, à l’issue du closing financier. La mise en service opérationnelle du barrage est prévue en 2023. Nachtigal sera dont le plus important projet hydroélectrique sur le continent africain développé en financement de projet (… secteur des énergies renouvelables) et le plus grand projet hydroélectrique soutenu par le groupe Banque Mondiale en Afrique.

Pierre angulaire du plan stratégique camerounais pour le développement du secteur de l’électricité, Nachtigal constitue une priorité nationale pour sécuriser le système électrique du Cameroun. C’est dans cette optique que « Nachtigal est un projet phare pour le Cameroun », déclare Sérgio Pimenta, Vice-Président d’IFC en charge de l’Afrique et du Moyen-Orient

Description du Projet Nachtigal

Le projet Nachtigal consiste à concevoir, à construire et à exploiter pendant 35 ans un barrage et une usine hydroélectrique de 420 MW sur le fleuve Sanaga au niveau des chutes de Nachtigal, situées à 65 km au Nord-Est de Yaoundé.

Le projet Nachtigal est porté par la société NHPC (Nachtigal Hydro Power Company), constituée aujourd’hui par EDF (40%), IFC (30%) et l’Etat du Cameroun (30%).

Le projet Nachtigal prévoit aussi la construction d’une ligne de transport d’électricité de 50 km jusqu’à Nyom.

« Le projet Nachtigal participe à deux objectifs clés de notre stratégie Cap 2030 : tripler nos activités en dehors de l’Europe et doubler nos capacités renouvelables dans le monde à l’horizon 2030 », explique Jean-Bernard Lévy, Président Directeur Général d’EDF.

Coût et retombées du barrage de Nachtigal…

Le coût global du projet s’élève à 1,2 milliard d’euros, soit environ 656 milliards FCFA.

Le barrage de Nachtigal générera d’importantes retombées économiques : jusqu’à 1500 emplois directs au plus fort du chantier, dont 65% d’emplois locaux recrutés dans un rayon de 65 km autour du site de construction.

L’ouvrage couvrira 30% des besoins énergétiques du pays, soit une production annuelle de près de 3 TWh. « Nachtigal augmentera la capacité de production d’électricité du Cameroun de 30% grâce à une énergie propre et à faible coût », dixit Sérgio Pimenta, Vice-Président d’IFC en charge de l’Afrique et du Moyen-Orient.

L’électricité produite par le barrage de Nachtigal sera vendue à l’opérateur du réseau via un Power Purchase Agreement (PPA) à un prix compétitif, au bénéfice des consommateurs camerounais.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here