A la uneActualités

Échauffourées d’Alachu: Paul Biya va indemniser les victimes de l’incendie

L’information a été révélée par le gouverneur de la région du Nord-Ouest, Adolphe Lele Lafrique au terme d’une réunion de crise à Bamenda.

Après l’incendie des maisons et commerces par les soldats à Bamenda, place aux indemnisations. Ainsi en a décidé le chef de l’Etat, Paul Biya. L’information a été révélée par le gouverneur de la région du Nord-Ouest, Adolphe Lele Lafrique au terme d’une réunion de crise à Bamenda. Le 15 mai dernier, deux soldats en civil sont assassinés par des séparatistes au quartier Alachu à Bamenda. Informés, des soldats investissent ledit quartier pour retrouver les auteurs de ces crimes. En représailles, ils incendient des maisons, des églises et commerces causant des échauffourées avec les populations.

Au lendemain de ces affrontements, le gouverneur Adolphe Lele Lafrique est descendu sur le terrain pour évaluer les dégâts. Il a exprimé la sympathie du chef de l’État à la population locale et l’a exhorté à rester calme et à faire confiance aux forces de défense et de sécurité pour rétablir l’ordre dans la région. Ces échauffourées interviennent quelques jours après une mission de paix du Premier ministre, Dion Ngute dans ladite région.

Dans un communiqué ce 15 mai, le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo, a annoncé que les personnes reconnues coupables des incendies feraient face à la loi. Il a par la suite appelé à un renforcement de la collaboration entre soldats et populations, en demandant à ces dernières de fournir sa plus grande assistance aux militaires et de continuer à compter sur eux pour leur protection. Confrontés près de trois ans à la guerre entre séparatistes et armée, des civils dans les deux régions anglophones du pays sont accusés de collaborer avec des séparatistes armés, rendant ainsi difficile la victoire de l’armée sur les insurgés.

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page