Des maisons imprimées en 3D à 3000 euros, le projet fou d’un promoteur texan

29

Des logements à bas coûts accessibles au plus grand nombre. C’est le défi que veut relever la start-up américaine Icon, qui a développé une technique permettant d’imprimer des maisons en 12 à 24 heures, pour un coût de production de seulement 10.000 dollars (8140 euros), rapporte The Verge. La jeune pousse veut même réduire ce montant à 4000 dollars (3240 euros).

Un premier prototype a été présenté la semaine dernière lors d’une conférence à Austin, au Texas (États-Unis). Cette maison construite à partir de ciment offre une surface d’environ 60 mètres carrés et comprend un salon, une chambre, une salle de bain ainsi qu’une petite terrasse.

« Icon a créé des matériaux de pointe testés selon les normes de sécurité, de confort et de résilience les plus reconnues et conçus pour fonctionner avec des méthodes de production zéro déchet, afin de lutter contre la pénurie de logements », explique la société sur son site internet. Les premières habitations de ce genre devraient voir le jour à Haïti, à Salvador, et en Bolivie.

Un logement social fabriqué en 3D à Nantes

Actuellement, Icon a pour projet de construire 100 maisons avec ce procédé au Salvador. Si tout se déroule comme prévu, elles devraient être livrées l’an prochain. L’entreprise a également les États-Unis en ligne de mire. Selon un rapport, plus d’un milliard de personnes dans le monde n’ont pas la chance de vivre dans un logement décent. Grâce à ce procédé innovant, le promoteur espère ainsi faire bouger les lignes.

Et en France? En matière d’impression 3D, l’Hexagone n’est pas en reste. À Nantes, un nouveau logement social a été achevé après six mois de travaux. Mais il n’aura fallu que 54 heures au robot géant mis au point par l’Université de Nantes pour imprimer les murs de ce pavillon de plain-pied de 95 m² situé dans le quartier Bottière, comme le rappelle 20 Minutes. « Cet événement constitue une première mondiale », assure son concepteur.

En avril, une famille sera sélectionnée pour occuper ce cinq pièces, qui a coûté 195.000 euros. Avant la remise des clés, en juillet, le bien hébergera des architectes en résidence, qui animeront des ateliers avec des étudiants et des écoliers, indique le quotidien.

(avec BFM Business)

afrik53.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here