Actualités

Décès à Abidjan d’une fillette de 3 ans violée dans un village de Dimbokro

Viol d`une fillette: La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Bakayoko-Ly Ramata, a apporté son soutien à la famille.
Lundi 30 septembre 2019, la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Bakayoko-Ly Ramata, a apporté son soutien à la famille de M. Boassa Thierry, dont la fillette de 3 ans a été victime de viol, au Chu de Cocody.

Une fillette de 3 ans enlevée puis violé dans un village de Dimbokro est décédée lundi après-midi au CHU de Cocody, à Abidjan, où elle venait de subir une intervention chirurgicale, a appris l’AIP auprès du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant.

La petite qui se prénommait Océane avait été transférée la veille au CHU de Cocody, où elle devait subir trois interventions chirurgicales.

Son décès est survenu alors que la ministre en charge de l’Enfant, Ramata Bakayoko-Ly, s’était rendue dans cet établissement sanitaire pour apporter le soutien du gouvernement à la famille de la fillette, et prendre des nouvelles de la victime.


Le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a décidé de la prise en charge des obsèques de la petite, ainsi que la prise en charge psychologique de ses parents, inconsolables et sous le choc.

« Nous appelons à la vigilance et à l’implication de tous pour la protection des enfants, car c’est eux l’avenir de la Côte d’Ivoire, et dans la lutte contre les violences basées sur le genre », a lancé Ramata Bakayoko-Ly.

Elle a tenu à remercier les ONG et autres volontaires en l’occurrence Bénévoles de premiers secours (BPS) qui œuvrent pour la défense et le respect des droits des enfants.

Source : AfriqueFemme.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page