Crise au Togo: Jean-Pierre Fabre annoncé à l’Elysée

21

Chef de file de l’opposition togolaise, Jean-Pierre Fabre dit « Jeanpi », 66 ans, est attendu à la mi-juin dans la capitale française. Il devrait rencontrer la puissante confédération de la diaspora togolaise de France qui soutient fermement, et depuis plusieurs mois, la coalition des quatorze partis de l’opposition qui réclame le départ de Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005.

Président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), un parti proche de l’Internationale socialiste (IS), Jean-Pierre Fabre devrait également discuter avec les autorités politiques françaises, au Quai d’Orsay et à l’Elysée, concernant la situation politique du Togo. L’opposant dénonce la recrudescence de la violence et le refus de Faure Gnassingbé de mettre en œuvre les mesures d’apaisement, pourtant préconisées par les chefs de l’Etat ghanéen Nana Akufo-Addo et guinéen Alpha Condé, les deux facilitateurs mandatés par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Fabre est l’un des principaux alliés de Tikpi Atchadam, leader du Parti national panafricain (PNP), qui a déclenché les manifestations contre le régime de Lomé dès août2017.Par peur de représailles, ce dernier, originaire du Nord du Togo comme les Gnassingbé, vit depuis fin 2017 au Ghana.

CamerounWeb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here