Société

Crise anglophone : Un sergent-chef tombe au front à Bamenda

Le Sergent-chef Leou Guy Bertrand de l’Armée camerounaise est tombé ce 28 mai 2019, sous les balles des combattants sécessionnistes de la République imaginaire d’« ambazonie », à Banmenda dans le Nord-ouest, l’une des deux régions en proie à crise de sécession, a appris Lebledparle.com.

                                                             
Guy Bertrand Leou, soldat tué – (c) DR

Le soldat a laissé est tombé sur le champ d’honneur, lors d’important échanges de tirs nourris dans une confrontation entre les forces de Défense camerounaise et les forces séparatistes anglophones, selon des informations à Lebledparle.com.

Guy bertrand Leou était originaire de Batoufam, dans l’arrondissement de Bayangam, département du Koung-khi, à l’Ouest du Cameroun.

Sa mort vient s’ajouter à celle de nombreux autres militaires et civils tués dans le chaudron de cette guerre qui a cours dans le Nord-ouest et Sud-ouest du Cameroun, en moins de deux semaines, après la publication par certaines Organisations internationales qui ont fait état de près de 2000 morts et des centaines de milliers de déplacés, ajouté à une situation humanitaire déplorable. Pourtant, le gouvernement parle depuis quelques temps d’un climat de paix qui règne au Cameroun.

 

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page