Société

Crise anglophone : Les habitants de Balikumbat dans le Nord-ouest lancent un assaut contre les séparatistes

L’information est du préfet du Ngoketunjia, Quetong Anderson Kongueh. D’après le chef de terres, ces populations ont procédé à la saisie d’un important stock d’armes dans la localité de Balikumbat.

Les populations de Balikumbat (c) Droits réservés

Les habitants de la localité de Balikumbat, dans le département du Ngoketunjia dans la région du Nord-Ouest ont bravé la peur en prêtant main-forte à l’armée.

Selon le récit du correspond régional de la radio nationale CRTV, tout est parti d’une altercation entre un conducteur de moto et des Amba Boys à un point de contrôle installé par ces derniers. Quetong Anderson Kongueh, le préfet du Ngoketunjia, explique que : « Un benskineur qui passait a été stoppé par le contrôle de Amba Boys, qui lui demandaient de payer de l’argent avant de passer. Le conducteur de moto a dit qu’il n’a pas d’argent. On a pris sa moto. Ce dernier s’est plaint auprès de ses collègues et ça a provoqué l’action collective ».

On apprend que cette révolte a abouti à la destruction de plusieurs camps des sécessionnistes et la saisie d’un important stock d’armes.

« Dans les camps, il y avait des vestiges qui ont été détruits et puis on a récupéré certaines armes qui étaient gardées dans les camps. Même des objets volés lors des cambriolages ont été récupérés », précise le préfet.

L’autorité administrative a appelé par cette occasion, les populations à s’inspirer de cet exemple. « Les populations doivent donner des renseignements, se constituer en groupes d’auto-défense », invite Quetong Anderson Kongueh.


Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page