Actualités

Côte d’Ivoire : Quand le RDR envoie les dissidents du PDCI pour le sale boulot

Ouattara, à l’heure du choix”, telle est la présentation  en manchette de  l’hebdomadaire panafricain, “Jeune Afrique”, dans son édition de la semaine qui parait sous nos tropiques, ce jour.

Relatant des confidences recueillies auprès de proches du président de la République, le journal lève un coin du voile sur la succession du chef de l’Etat à seulement quelques mois de la présidentielle d’octobre 2020.

L’hebdomadaire panafricain qui dit détenir des informations de première main livre des noms susceptibles de succéder au président Ouattara. Amadou Gon Coulibaly, l’actuel chef du gouvernement, est ainsi présenté  comme celui faisant figure de favori dans la course à la succession, quand bien même Jeune Afrique soutient que l’actuel ministre  de la Défense est en embuscade pour le plan B au cas où la carte Gon Coulibaly s’avère infructueuse.

Chose curieuse, aucun nom de transfuges du PDCI-RDA vers le RHDP n’est évoqué par Jeune Afrique, même pas en pointillé. Ni le Vice-président Kablan Duncan, encore moins le président du Sénat Jeannot Ahoussou, ne sont cités. Tous sont royalement ignorés comme s’ils n’ont aucune influence dans la bataille en cours pour la succession du président Ouattara.

Le développement fait par le confrère atteste bien qu’ils sont des faire-valoir comme certains les présentent depuis lors. De la figuration, tel semble le rôle que le RDR  leur assigne dans sa stratégie et que malheureusement, ces derniers donnent l’impression de s’y complaire. Le temps faisant, tous sans exception, sont en train de griller leur carte politique.

Source : Rumeurs d’Abidjan.net

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page