Actualités

Coronavirus au Sénégal : le président promet une « transparence absolue » dans le soutien aux ménages et entreprises

Le plan de soutien aux populations et aux entreprises impactées par la maladie Covid-19 sera appliqué dans une “absolue transparence”, a assuré vendredi dans une interview à France 24 et RFI le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, face aux vives critiques.

Le Sénégal a annoncé vendredi un troisième décès dû au nouveau coronavirus, un patient de 63 ans mort à Ziguinchor, principale ville de Casamance (Sud). Le pays comptait officiellement vendredi 342 cas de coronavirus.

L’Etat sénégalais a passé une commande de 145.000 tonnes de riz, ainsi que du sucre, de l’huile, des pâtes alimentaires et du savon pour un million de ménages représentant environ entre 8 et 10 millions de personnes, sur une population de 16 millions d’habitants.

Pour atténuer l’impact économique de cette crise, un fonds de 1.000 milliards de francs CFA (1,5 milliard d’euros) a été créé par l’Etat, dont 62 milliards de francs CFA (94 millions d’euros) pour l’achat de ces denrées, et d’autres enveloppes d’aide aux entreprises et à la diaspora.

Le mouvement citoyen “Y en a marre”, engagé contre la corruption, a dénoncé “un manque notoire de transparence dans le processus d’achat et d’acheminement des vivres destinés aux populations”, dans un communiqué jeudi.

Des responsables de la société civile et la presse ont émis des critiques sur le choix des entreprises devant fournir et convoyer les denrées, dénonçant un favoritisme.

“Ce qui est regrettable, c’est que lorsque nous attaquons des sujets d’importance, qu’on veuille nous ramener vraiment au ras des pâquerettes”, a répliqué Macky Sall dans son interview à la télévision France 24 et à Radio France Internationale (RFI).

Plainte pour “mensonges éhontés”

Il a fait valoir que les pays donateurs et les partenaires du Sénégal contrôlent l’exécution des budgets nationaux.

“Je pense que tout sera extrêmement clair et transparent au Sénégal, non seulement dans l’aide (alimentaire) mais sur toute la panoplie”, notamment l’appui à la diaspora et le soutien aux entreprises, a dit M. Sall.

Par ailleurs, la star internationale de la musique et ancien ministre Youssou Ndour, accusé dans la presse et sur les réseaux sociaux d’avoir bénéficié d’un marché de produits hydro-alcooliques octroyé par les autorités, a démenti ces “contrevérités”.

Il a menacé de plainte les auteurs de “ces mensonges éhontés”, dans un communiqué de sa cellule de communication.


>>> LIRE AUSSI : Coronavirus : le point sur la situation en Afrique

AFP

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page