CNPS: Paul Biya met fin à la présence d’un contrôleur financier du ministère des Finances, à la CNPS

43

C’est ce qui ressort du décret de Paul Biya, signé  ce jeudi 7 juin et qui donne plus de pouvoir à la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS).

Le présidant vient d’accorder de nouvelles prérogatives à la direction générale et au conseil d’administration de ladite institution.

La principale innovation de ce décret réside dans la gestion financière. La CNPS obéit désormais aux règles et principes du plan comptable de référence de la CIPRES qui prescrit que sa gestion soit mise en œuvre par un directeur en charge des finances et de la comptabilité, placé sous l’autorité directe du directeur général. Un changement qui met fin à la présence des agents comptable ou du Contrôleur financier du ministère de tutelle dans ses services.

En outre, la CNPS n’est plus soumise aux dispositions du Code des marchés publics. Elle pourra désormais lancer ses appels d’offres, les dépouiller et attribuer les marchés, sous le contrôle du Conseil d’administration, chargé de veiller au respect des règles de concurrence, d’égalité de traitement des candidats, de transparence et de juste prix. Les autres changements apportés par le décret du chef de l’Etat résident dans le traitement des employés, dont le reversement des cotisations devient une priorité, et dont un des représentants siégera au conseil d’administration.

Paul Biya a ainsi  consacré l’autonomie de cette structure, tout en l’arrimant notamment au «traité de la Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale (CIPRES), ratifié par l’Etat du Cameroun », et celui de l’OHADA qui porte sur l’harmonisation du droit des affaires en Afrique.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here