Célestin Bedzigui : « Le cas Mebe Ngo’o n’est que la face visible de l’iceberg… »

65

Dans une tribune publiée sur les réseaux sociaux vendredi 8 mars, le président du Parti pour l’Alliance libérale, Célestin Bedzigui s’est attardé sur l’affaire Mebe Ngo’o qui préoccupe plus d’un en ce moment au Cameroun.

Dans cette sortie, le chef traditionnel condamne de façon subtile, l’injustice qu’aurait fait subir Mebe Ngo’o à certains fils de la république durant son règne : « On ne saurait oublier que certains de nos concitoyens ont passé leur vie à briser la vie de leurs compatriotes, en les faisant arrêter injustement et lâchement, croyant donner le change au “Grand Patron », comme s’ils s’assignaient de leur propre initiative la mission de procurer à celui en qui ils voyaient leur ‘créateur’ ou pire ‘un Jupiter assoiffé de destins brisés ou à briser’ une nourriture d’orgie satanique ».

 Lebledparle.com vous invite à parcourir par vous-même, la chronique du président du PAL, Célestin Bedzigui

Mebe Ngo’o… du capitole a la roche tarpéienne

Tout en gardant à l’esprit la prudence de jugement qu’impose la présomption d’innocence d’un prévenu, mais en tirant enseignement de la pratique établie dans notre pays qui fait qu’un mandat de dépôt délivré par un Procureur suggère qu’une condamnation ferme est au coin de la rue, ce qui s’est passé cette nuit m’inspire trois réflexions :

La première est que dans la vie, il y’a toujours un retour de manivelle. On ne saurait oublier que certains de nos concitoyens ont passé leur vie à briser la vie de leurs compatriotes, en les faisant arrêter injustement et lâchement, croyant donner le change au « Grand Patron », comme s’ils s’assignaient de leur propre initiative la mission de procurer à celui en qui ils voyaient leur « créateur » ou pire « un Jupiter assoiffé de destins brisés ou à briser » une nourriture d’orgie satanique. Le Pr EDZOA Titus dont le calvaire avait commencé par une assignation à résidence surveillée par un certain Préfet du Mfoundi appelé à l’époque Edgar Mebe Ngo, avant que ne soit engagée ni une enquête policière ni une poursuite judiciaire, ne nous démentira pas.

Deuxièmement, il y’a une loi d’airain de la politique, vieille comme le monde : la Roche Tarpéienne est proche du Capitole. En politique, il faut être vigilant quand on vous fait gravir les marches du pouvoir trop rapidement, sans que rien a priori, ni un parcours universitaire particulièrement brillant, ni la prééminence sur les autres ne justifient une telle ascension. Personnellement, s’agissant de la personne en question, je me suis toujours demandé au nom de quoi cette ascension inexplicable. Car, comme tout cela ne repose pas sur des fondations solides, généralement, après les honneurs, au premier faux pas vient la déchéance, surtout si l’on commence à lorgner vers le pouvoir suprême. Oubliant que depuis la nuit des temps, le pouvoir ne se partage pas…

Enfin, en écartant des affaires les cadres les mieux formés, et qui étaient disposés à donner le meilleur d’eux-mêmes pour promouvoir le développement du Cameroun, le pouvoir se sont privé des éléments les plus engagés et performants. Il a fait le lit d’une élite compradore, qui s’est souciée de l’enrichissement personnel, au détriment du développement du Cameroun. Le cas Mebe Ngo’o n’est que la face visible de l’iceberg…

Bon week-end.

Celestin Bedzigui 

Chef Traditionnel 
Président du PAL

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here