Santé

Ces serviettes hygiéniques qui empoisonnent notre intimité

Les serviettes hygiéniques peuvent être responsables d’irritations, de démangeaisons et de problèmes de santé du fait des substances toxiques qu’elles contiennent

Démangeaisons, irritations, échauffements, tel était mon lot de désagréments pendant mes règles. J’ai cherché les causes, bien sûr (vous commencez à bien me connaître !) et les résultats de mes investigations m’ont vraiment surpris (très désagréablement) …

J’imaginais bien que les produits contenus dans les serviettes hygiéniques ne devaient pas être bien naturels, mais je ne mesurais pas à quel point nous étions exposées, nous les femmes.

En contact direct avec notre intimité


Dans notre vie de femme, nous utiliserons environ 15 000 produits menstruels (serviettes, tampons,), soit 290 protections par an. Leur contact direct avec notre peau n’est donc pas neutre et mérite qu’on s’attarde sur leur composition. J’ai donc voulu faire quelques recherches, mais là, surprise ! Impossible de trouver la moindre indication. La liste des composants ne figure nulle part sur les emballages (vérifiez par vous-même)! Les fabricants n’en n’ont pas l’obligation…

Sachant que notre corps a un contact direct avec ces produits et que 8 millions de Françaises souffrent d’irritations intimes, on est en droit de connaître la vérité…non ?

L’industrie des produits hygiéniques utilise des matières susceptibles d’être dangereuses pour la santé des femmes.

De nombreux produits de synthèse

Le marché de l’hygiène féminine innove chaque jour pour nous proposer des produits de plus en plus performants et surtout « super absorbants », « anti-fuite », « triple protection » … Et vous pensez que pour faire tout ça on utilise uniquement du coton cultivé naturellement dans une jolie prairie ? Désolée de vous décevoir !

Vos serviettes hygiéniques contiennent des substances tout sauf naturelles.

Revêtement :

Elles sont peut-être « confortables comme du coton » mais en contiennent très peu. Elles sont principalement composées de plastique, d’un mélange de coton contenant des pesticides issus de sa culture intensive, et de cellulose synthétique, une pâte absorbante artificielle.

On y trouve également de l’aluminium.

Agents absorbants :

Les gels absorbants sont des cristaux de polyacrylate de sodium, issus des produits pétroliers, que l’on retrouve également dans les couches pour bébé. Appelés également SAP (Super Absorbent Powder), ils peuvent absorber jusqu’à 200 fois leur poids.

Autres substances :

Dioxine : pour blanchir les serviettes, le chlore réagi avec la viscose et forme la dioxine, une substance hautement toxique.

Parfums de synthèse

Les serviettes et produits hygiéniques peuvent causer des désagréments vaginaux.

Des risques réels pour nous les femmes

Comme elles sont composées de plastique, les serviettes hygiéniques sont imperméables. Le contact prolongé avec la peau et les muqueuses engendre une macération cause du développement des mauvaises odeurs due à la prolifération de bactérie. Mycoses, infections et démangeaisons sont en terrain conquis. Du coup, on ajoute aux composants des parfums de synthèse pour absorber les odeurs… Je comprends mieux mes petits désagréments !

Plusieurs organismes internationaux considèrent les produits composant les serviettes hygiéniques comme dangereux pour la santé et responsables de nombreux maux (problèmes de fertilité, dysfonctionnements ovariens, sécheresse vaginale).

La dioxine est un polluant organique persistant. Même s’il est présent en quantité extrêmement faible dans chaque serviette, il s’accumule dans le corps sans pouvoir s’évacuer. L’Organisation mondiale de la santé l’a classée comme substance cancérigène.

Tout ça pour éviter d’éventuelles fuites une fois par mois ???

Les serviettes hygiéniques font souffrir la planète aussi

Il faut également savoir que l’industrie des protections hygiéniques est l’une des plus polluantes au monde, selon Greenpeace. Il faut 500 ans à une serviette pour se dégrader, autant qu’une bouteille en plastique !

Même si la plupart de femmes savent très bien que jeter ses serviettes dans les toilettes est vraiment mauvais, les rivières et les océans en comptent encore des milliers chaque jour…

Des produits hygiéniques naturels permettent d’éradiquer les désagréments du aux substances utilisées par les serviettes hygiéniques conventionnelles.

Et on fait quoi maintenant ?

Nous devons être alertées des risques de déséquilibre de la flore vaginale favorisés par les ingrédients chimiques présents dans les serviettes hygiéniques conventionnelles.

A défaut d’avoir des réponses claires de la part des fabricants de protections féminines ou d’études scientifiques avérées, le doute nous est permis.

Heureusement, il existe plusieurs alternatives pour continuer à être protégée des fuites pendant les règles, bios et naturelles bien sûr :

Serviettes lavables

Coupes menstruelles

Serviettes hygiéniques bios

J’en ai testé quelques-unes et je ne manquerai pas de vous faire un retour d’expérience dans les « règles ».

Et il y a aussi la continence de règles, cette faculté qu’ont certaines femmes à retenir l’écoulement et à le libérer librement lorsqu’elles se rendent aux toilettes. Et oui, vous imaginez qu’au fin fond du désert, une sahraoui achète des serviettes hygiéniques jetables ? Mais ça demande un peu de patience et d’entraînement…

Vous aussi vous avez des réactions désagréables avec vos serviettes hygiéniques ? Vous soupçonniez la nature de leurs composants ? Partageons nos expériences.

 

 

 

Source : AfriqueFemme.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page