CAN 2019 : RDC, Maroc, Tunisie, Burkina Faso… Un coup à jouer

270

A domicile, la RD Congo (contre le Zimbabwe), le Maroc (face aux Comores), la Tunisie (contre le Niger) et le Burkina Faso (face au Botswana) ont tous un coup à jouer ce samedi à l’occasion de la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2019.

La 3e journée des éliminatoires de la CAN 2019 s’achève ce samedi avec 10 rencontres au programme à travers le continent. A domicile, plusieurs sélections ont un joli coup à jouer. On pense en premier lieu à la RD Congo, ex-aequo en tête du groupe G avec le Zimbabwe qu’elle reçoit au Stade des Martyrs de Kinshasa. Après avoir dû composer avec un effectif amoindri ces derniers mois, le sélectionneur des Léopards, Florent Ibenge, disposera de toutes ses forces vives pour ce choc avec les retours de Cédric Bakambu, Yannick Bolasie, Gaël Kakuta, Neeskens Kebano, Chancel Mbemba et Marcel Tisserand.

« Débuter cette double confrontation à domicile est une pression positive parce qu’on a envie d’aller au Cameroun. On doit être intraitable à domicile. Il nous faut absolument gagner pour être en position de qualification« , a prévenu Ibenge avant d’affronter Khama Billiat et sa bande.

Tunisie et Maroc avec quelques absents

Provisoirement rattrapée par l’Egypte (4-1 contre le Swaziland) vendredi, la Tunisie compte elle aussi se donner de l’air face à un Niger qui a pris l’eau 6-0 contre les Pharaons le mois dernier et qui a surtout fait parler de lui pour ses problèmes extrasportifs. Malgré l’absence des cadres Wahbi Khazri et Ali Maaloul, forfaits (sans parler de Youssef Msakni), les Aigles de Carthage devront faire honneur à leur statut de favoris.

Après la défaite du Malawi face au Cameroun (1-0) vendredi, le Maroc a également un coup à jouer dans le groupe D en renforçant sa place de dauphin derrière les Lions Indomptables, qualifiés d’office pour la phase finale en tant que pays-hôte. A part l’absence d’Hakim Ziyech, tous les voyants sont au vert du côté des Lions de l’Atlas, même si le sélectionneur Hervé Renard aimerait un peu plus de ferveur au stade Mohammed V de Casablanca qui accueillera la rencontre. « Il faudrait un peu plus de monde que face au Malawi, sinon on s’ennuie dans le stade. Je veux passer un appel : c’est important de venir encourager son équipe nationale« , a souligné Renard.

Un Nigeria-Libye capital

Dans le groupe I, le Burkina Faso ne doit pas laisser passer sa chance lui non plus. Surpris par la Mauritanie le mois dernier (0-2), les Etalons doivent absolument profiter de la défaite des Mourabitounes vendredi en Angola (4-1) pour rejoindre les deux équipes en tête de la poule avec 6 points. Pour cela, il faudra battre le Botswana. « On a un Burkina qui a un statut à défendre. On est favori mais on ne va pas se reposer sur ça« , a affirmé le sélectionneur Paulo Duarte, qui enregistre le retour des frères Alain et Bertrand Traoré et de Jonathan Pitroipa. A suivre enfin dans le groupe E, l’affiche entre le Nigeria (3 points) et la Libye (4 pts) qui doit permettre aux Super Eagles de se replacer pendant que l’Afrique du Sud (4 pts) a l’occasion de se donner de l’air face aux Seychelles (0 pt).

- Le programme de samedi (horaires en temps universel, pour la France ajoutez deux heures)

13h, Afrique du Sud-Seychelles [groupe E]
13h, Ouganda-Lesotho [groupe L]
15h, Nigeria-Libye [groupe E]
15h, Guinée équatoriale-Madagascar, [groupe A]
15h, Mozambique-Namibie [groupe K]
17h30, RD Congo-Zimbabwe [groupe G]
18h, Maroc-Comores [groupe B]
18h, Burkina Faso-Botswana [groupe I]
18h15, Tunisie-Niger [groupe J]
19h, Sénégal-Soudan [groupe A]

Afrik-Foot.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here