Sport

Cameroun Vs Cap-Vert: Zambo Anguissa encense ses coéquipiers

André-Frank Zambo Anguissa a gagné la sympathie auprès des supporters camerounais. Auteur d’un excellent match mercredi face au Cap-Vert, il s’est encore affirmé en sélection. Dans un entretien, le milieu de Villarreal est revenu sur sa prestation au cours de ce match et a évoqué la rencontre de dimanche sur le terrain du Rwanda à Kigali. La ligue avec Villeréal n’a pas été en rade.

Un match difficile

Toutes les conditions étaient réunies pour faire la difficulté de cette rencontre. L’état du terrain en étant un ; le milieu de terrain de Villeréal a d’ailleurs confirmé son coach. « … Mais c’est vrai que le terrain ne nous a pas facilité la tâche dans le sens que même à chaque fois qu’on avait un temps d’avance, on était obligés de se concentrer au maximum pour contrôler le ballon, un ballon que tu peux jouer en deux touches, tu vas la jouer en trois, quatre touches. Ça te fait perdre du temps et puis, l’adversaire revient. Oui, le stade ne nous a pas aidés, je suis d’accord avec mon coéquipier et mon coach. » a-t-il confié.

À cela s’ajoute un défaut de préparation. Les joueurs ont fait face à un long voyage et un temps très court pour préparer le match. «Tout d’abord, je dois souligner le fait qu’on n’a pas préparé le match comme il se devait parce que la majorité du groupe était assez fatiguée avec le voyage, avec le temps qui était assez serré. Je trouve que physiquement à un moment, ça a été difficile mais après, le groupe a su gérer le match. C’est vrai qu’au final, on ne gagne pas le match mais je pense que ce match a été contrôlé jusqu’à la fin. » Poursuit-il avant d’ajouter :

« La plupart des joueurs ont joué dimanche, ils ont voyagé toute la journée de lundi, ils n’avaient que mardi pour s’entrainer et jouer le match mercredi. Ce n’est pas évident dans le sens où après un voyage, on sait comment le corps est fatigué. Tu as besoin de récupérer, tu as besoin d’être prêt pour le match. Je sais que le staff médical a fait un superbe travail parce que moi, franchement, je ne m’attendais pas à jouer 90 minutes mais on a tenu jusqu’à la 90ème minute. J’ai vu mes coéquipiers, même fatigués donner le meilleur d’eux. C’est pour ça que je ne dirais pas que le résultat est mauvais. Dans des conditions pareilles, pour moi, ce n’est pas mauvais. J’espère que pour les prochaines fois, on pourra mieux se préparer et je sais qu’avec le groupe qu’on a, on fera de belles choses. »

Mauvais résultat

Le lion indomptable confie connaitre ses capacités. Cependant il reste persuader qu’il s’Agit d’un jeu collectif et qu’il n’a pas besoin de parler de ses performances plus que des résultats de l’Equipe.

« Tout ce que je sais, c’est qu’on n’a pas gagné. Pour moi, le plus important, c’est le collectif et je sais qu’aujourd’hui on a besoin de victoire, on a besoin de victoire pour nous, pour ce pays qui aime tant le football. Je sais que ça va le faire, on a un groupe jeune avec un potentiel et un coach qui nous fait confiance, un coach qui est proche des joueurs, un coach qui sait se mettre à notre place, un coach qui connait le foot, qui a été footballeur, pour moi, c’est un truc qui aide beaucoup. Je ne me fais pas de soucis, je sais juste qu’avec le temps ça va le faire. Je sais qu’on n’a pas eu le temps de travailler beaucoup, que ce soit à ce stage ou au dernier stage. Je sais qu’avec le temps, ça va se faire, on a des gens en face de nous qui donnent des idées, qui essaient de se mettre à notre place et on a un collectif qui a envie de lui rendre. Donc, je sais ça va se faire, c’est une victoire dont on a tant besoin, je sais qu’on la retrouvera. »
Il apprécie le match à sa juste valeur et ne le considère pas comme un Mauvais match.

« Mauvais, je ne dirais pas. Après, je ne vais pas revenir dessus, je sais qu’on a besoin de victoire, le camerounais aime gagner, nous aussi on aime gagner, on ne rentre pas sur le terrain en disant : on va faire un match nul. Je sais, c’est bien d’être exigeant mais des fois, il faut savoir prendre le positif. Ce match nous a appris et je sais que grâce à ce match, on a grandi.

Un sentinelle

André Franck joue pratiquement à tous les postes. Les deux derniers matchs en étaient encore la preuve. Tantôt il remontait, tantôt il était dans son rôle de milieu. Un rôle de sentinelle qu’il accepte.

« Honnêtement, je me sens aussi bien en sentinelle qu’en 8 ou milieu relayeur comme vous dites. En club, je joue en milieu relayeur, à Fulham, je jouais en sentinelle, à Marseille, j’ai joué avec un milieu à deux, je sais que je suis milieu de terrain et j’ai la capacité à me projeter si je veux aller de l’avant, je sais que j’ai la capacité d’être plus défensif, de rester en sentinelle. Après, ça dépend de ce que le coach il attend de moi. Je suis un joueur de l’ombre, je suis au service de l’équipe et pour moi, c’est le collectif qui prône. S’il faut que je joue en sentinelle, en 8 ou en deux six pour que l’équipe soit bien, je m’adapte et je ne peux pas vous dire que j’ai une position préférentielle. Je suis un joueur du milieu de terrain et je peux jouer à tous les postes du milieu de terrain. Je pense que c’est une qualité aussi de pouvoir le faire. Pour le moment en club, je joue en 8. C’est le poste pour le moment où je me sens à l’aise, si je dois répondre à votre question. Mais si tu me demandes aussitôt de jouer en sentinelle, je ferais tout pour être le meilleur possible à ce poste-là. »
Il a su profiter de ses expériences en club.

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page