Cameroun : Paul Biya invite les jeunes à prendre d’assaut les Mairies et le parlement en 2019

69

Dans son message à la jeunesse de ce dimanche 10 février 2019, le Président de la République a invité les jeunes à s’intéresser à la chose politique.

Tout d’abord le Chef de l’Etat félicite la participation de la jeunesse pour le scrutin présidentiel du 7 octobre 2018. « L’année 2018 a été marquée par la tenue de l’élection présidentielle. Vous y avez participé avec enthousiasme, soit comme électeurs, soit comme candidats, soit comme acteurs du processus électoral. Cette participation est encourageante, car elle traduit votre intérêt certain pour les affaires de votre pays. Cet intérêt doit être conforté et poursuivi. Il se démarque d’une pratique devenue courante qui s’exprime à travers les réseaux sociaux et qui donne lieu à des dérives préoccupantes », a déclaré Paul Biya.

En se souvenant de l’élection présidentielle 2018, Paul Biya propose aux jeunes de s’investir personnellement pour les prochaines échéances électorales en faisant acte de candidature. « Si le principe de cette forme de démocratie directe n’est pas répréhensible en soi, on peut malheureusement constater qu’elle se traduit souvent par des prises de position outrageantes à l’égard des autorités, des acteurs politiques ou de simples citoyens. Cette manière de faire de la politique enfreint souvent non seulement les principes démocratiques, mais la loi. Il existe une autre façon, plus responsable et plus recommandable, de faire de la politique. Par définition, celle-ci se rapporte à la gestion de la société. En votant, en se présentant à une élection, en étant élu conseiller municipal ou régional, député ou sénateur, on fait de la politique au sens noble du terme. Si vous en avez l’ambition, n’hésitez pas à vous engager dans cette voie pour le bien de votre pays », conseille le Président.

La conséquence positive de cet engagement est la participation à la construction de l’œuvre nationale. Bien plus, la participation des jeunes à la politique évite l’émigration et les mauvais comportements. « Si vous la réalisez, vous participerez à la construction de la société juste, démocratique et fraternelle, fondée sur nos réalités socio-culturelles et notre héritage historique, société que notre peuple appelle de ses vœux. Vous contribuerez ainsi à la recherche des solutions aux difficultés que beaucoup de nos jeunes rencontrent pour trouver un emploi, fonder une famille, se libérer des coutumes ancestrales dépassées et résister à la tentation de l’émigration clandestine qui fait beaucoup de victimes. Il vous faudra aussi ne pas céder au désœuvrement qui peut conduire à de mauvais comportements, tels que la délinquance, la consommation abusive d’alcool et de drogues. Le gouvernement devra prendre des mesures urgentes pour mener un combat sans merci contre ces fléaux qui minent notre jeunesse et qui, à terme, menacent l’avenir de notre pays », souligne Paul Biya.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here