Cameroun: Me Emmanuel Simh, vice-président du MRC : « J’ai été agressé par trois individus cagoulés et vêtus de noir »

58

Dimanche pas joli pour le vice-président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Emmanuel Simh, qui a été agressé dans la nuit du 18 au 19 mars 2018 à l’entrée de son domicile qui deux ans après que des individus avaient essayé de l’enlever vers 19 heures au quartier Anguissa à Yaoundé.

 « Cette nuit (18 au 19 mars, ndlr) , exactement à minuit, alors que je revenais d’une réunion familiale, j’ai été agressé par trois individus cagoulés et vêtus de noir. Alors que je venais de descendre de la voiture, un des trois individus m’a jeté au sol, tentant de m’étrangler. J’ai commencé à crier au secours, me débattant avec l’énergie du désespoir, et mon deuxième fils qui était encore au salon voyant la scène par la fenêtre a hurlé si fort que le voisin est sorti, après qu’il ait allumé son ampoule extérieure. Les assaillants, visiblement surpris, ont pris la fuite», raconte à Cameroon-info, l’ancien avocat de l’écrivain Patrice Nganang et de Me Harissou.

L’avocat a reçu des blessures à la tête et aux pieds avant de se rendre à l’hôpital pour des soins avant de regagner son domicile raconte les faits

Il est également avocat de Christian Isseri,et le journal Le Jour dans l’affaire de l’agression du journaliste au domicile de M. Mebe Ngo’o. « Il avait déposé notre plainte dans cette affaire au tribunal de grande instance, à Yaoundé  » confie Haman Mana, Dp de Le Jour.

L’avocat pense que ces personnes étaient « sans doute en mission commandée», puisqu’ils ne lui ont rien demandé et ni rien arraché.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here