Politique

Cameroun : Maurice Kamto répond à l’appel à l’union sacrée lancé par Paul Biya et fait des propositions au gouvernement

Le leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto dans un contexte politique trouble, a formulé quelques propositions sur son compte Twitter le 24 mai 2020, qui pourraient garantir la transparence lors des prochaines élections au Cameroun. 

Maurice Kamto (c) Droits réservés

Après avoir dénoncé une succession « de gré à gré » qui se tramerait au Cameroun, Maurice Kamto n’est pas resté seulement sur les dénonciations. Conscient des différentes crises que traverse son pays, l’homme politique écrit : « L’unité de notre peuple et de notre nation est en péril dans le contexte d’incertitudes du moment.  Je propose un cadre de résolution de la crise dans le Nord-ouest et le Sud-ouest et de la crise postélectorale comprenant un Comité politique de Haut Niveau, appuyé par un sous-comité technique… », suggère-t-il.

Dans les détails, le juriste explique que : « Le Sous-Comité, organe technique, élaborera les principaux projets de textes à soumettre aux discussions et à l’approbation du Comité politique, dont un projet de modification de la Constitution ou d’une nouvelle constitution et un projet de modification du Code électoral. Ce Sous-Comité technique réunira les partis politiques actifs depuis 5 ans au moins et qui ont réalisé les meilleures performances électorales ; ELECAM ; des ONG à la compétence avérée dans la résolution des conflits, la défense des droits de l’Homme et de la démocratie », a formulé Maurice Kamto.

Rappelons que le chef de l’État Paul Biya, lors de son adresse extraordinaire à la nation le 19 mai 2020, en prélude à la fête nationale de l’Unité, a appelé à l’union des forces politiques, et forces vives pour combattre les différentes crises que traverse le Cameroun.   


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page