Politique

Cameroun : Les élections municipales dans la commune de Maroua 1er annulées

Le 18 mars 2020, le Tribunal administratif de l’Extrême-Nord a ordonné la reprise des municipales dans la commune de Bourha, a appris lebledparle.com de Cameroon Tribune.

Logo des élections municipales et législatives (c) Droits réservés 

L’élection couplée du 9 février 2020, n’a pas fini de livrer tous ses revers. Après l’annulation partielle des législatives dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, le Tribunal administratif de l’Extrême-Nord, vient de décider de la reprise de l’élection de l’exécutif communal dans la circonscription de Maroua 1er, ainsi que celle de tous les conseillers municipaux de la circonscription de Bourha.

Après deux jours d’audience intenses, Boubakary, le président du Tribunal administratif de l’Extrême-Nord, a examiné les 20 recours déposés par les formations politiques en compétition dans sa localité.

« Le cas de Maroua 1er a opposé le conseiller municipal, Issa Balarabé Youssouf, à Elecam avec pour motif : annulation de l’élection du maire de la commune de Maroua 1er », renseigne le quotidien public Cameroon Tribune.

 La partie plaignante a présenté 5 griefs pour appuyer sa demande d’annulation des élections : « Le non-respect de la circulaire du RDPC qui désignait Issa Balarabé Youssouf comme candidat du parti, la corruption des conseillers municipaux des partis de l’opposition dans la nuit par le candidat élu Hamadou Hamidou, l’ingérence du représentant de l’État, donc le préfet du Diamaré », peut-on lire.

Malgré les multiples les objections de la partie adverse, qui a tenté à moult reprises de démontrer les limites des accusations portées contre elle, le Tribunal a donné raison à la partie plaignante en prononçant l’annulation de l’exécutif municipal de Maroua 1er.

S’agissant de Bourha dans le Mayo-Tsanaga, « la différence du nombre des procès-verbaux, évoquée par le plaignant Sidi Oumarou, tête de liste UNDP a eu raison du RDPC qui avait été proclamé vainqueur dans cette commune. Le Tribunal a décidé de l’annulation pure et simple des opérations électorales dans cette commune. Ce, sous réserve de la saisine de la Chambre administrative de la Cour qui va statuer en dernier ressort » renseigne le journal à capitaux publics.


 

Newsletter :

Déjà plus de 5000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page