Société

Cameroun : Le Premier ministre recadre Mbombo Njoya à l’ouverture du dialogue national

Le Grand dialogue national s’est ouvert le 30 septembre 2019 au Cameroun. Politiques, religieux, chefs traditionnels et quelques jeunes présentés comme des ex-combattants séparatistes repentis ont plaidé pour la paix à l’ouverture de ces assises nationales.

Le Sultan Bamoun

À la suite de la constitution des groupes de travail ce lundi 30 septembre, les participants auront en jusqu’à vendredi pour présenter des propositions susceptibles de convaincre aussi bien le gouvernement, que les séparatistes dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

Présent au Palais des Congrès, le sultan Ibrahim Mbombo Njoya lors de la séance de huis clos a axé son propos sur la limitation du mandat présidentiel, qui jusqu’ici est à 7 ans renouvelable. Le roi des bamoun suggéré que le mandat à la présidence de la République revienne à 5 ans renouvelable une fois (5×2). Une suggestion qui n’a pas été du goût de Joseph Dion Ngute. Face a cette proposition, le Premier ministre a indiqué que le débat était déplacé et qu’il n’était pas inscrit à l’ordre du jour.

Notons que ce dialogue, présidé à Yaoundé du 30 septembre au 4 octobre 2019 par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, a pour ambition de mettre un terme à la crise qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.


Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page