Cameroun : Le MANIDEM appelle à la libération de la journaliste Mimi Mefo

39

Dans un communiqué signé ce jeudi 8 novembre 2018, le Mouvement Africain pour la Nouvelle Indépendance et la Démocratie (MANIDEM) dans lequel  il condamne l’arrestation et l’emprisonnement de Mimi Mefo.

« Le MANIDEM demande la libération sans condition de la journaliste Mimi Mefo et un examen plus équilibré de son cas », déclare le Secrétaire à la communication du Bureau politique du Manidem, Bedimo Kouo.

« Le Comité de direction du MANIDEM condamne l’embastillement de la journaliste Mimi Mefo qui déteint gravement sur le journalisme Kamerunais », indique le communiqué.

Le Manidem suggère au gouvernement la transparence dans le secteur de l’information et d’exclure l’emprisonnement parmi les mesures correctives. « Le MANIDEM invite le gouvernement Kamerunais à plus de transparence et de responsabilité dans l’organisation du système d’information et à agir auprès des acteurs du métier de la presse par la pédagogie et des mesures correctives excluant l’emprisonnement », poursuit le communiqué.

Pour rappel, plusieurs autres acteurs politiques ont également réagi à l’arrestation de Mimi Mefo, à l’instar de Maurice Kamto et Joshua Osih. « Mimi MEFO, journaliste émérite,  s’évertue à informer sur la crise dans le NO et le SO. Son travail devrait mériter des éloges. Au contraire, elle récolte la prison! C’est inacceptable et j’appelle comme beaucoup d’entre vous à sa libération », a écrit Joshua Osih ce jeudi sur son compte twitter.

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here