Société

Cameroun : Le décès d’un passager supposé atteint du Covid-19 suscite de la panique à Bucavoyage

Madame Onana Avah née Wang Serge, personnel d’appui à l’université de Douala, à bord du bus de 70 places en provenance de Yaoundé immatriculé LT 142 FL de la compagnie de transport Bucavoyage est décédé à mi-parcours le 29 mars 2020. Un décès qui alimente les énergies en cette période de crise du Covid-19.

Buca voyage (c) Droits réservés 

Dans toutes les discussions au terminal d’embarquement/débarquement de l’agence Buca voyages d’Akwa-Douala, le sujet est à la Une. Certains clients ayant été à bord de ce voyage à destination de Yaoundé s’interrogent sur les causes et les conséquences de cette mort in extremis.

Approché par notre confrère EcoMatin, sous anonymat, un responsable de l’agence rassure : « la rumeur sur le coronavirus est fausse. Le bus en question n’a même pas franchi directement le terminal. Les gens ne devraient pas avoir peur ».

Dans une mise au point publiée en réaction qui circule sur les réseaux sociaux on peut lire : « Concernant la fausse information qui circule sur les réseaux sociaux sur la prétendue mort d’une passagère qui a emprunté l’agence Bucavoyages aux environs de 17 h à destination de Douala. Entre Pouma et Edéa, un passager constate que son voisin de chaise vient de rendre l’âme et alerte le chauffeur, qui à son tour a alerté la Brigade de gendarmerie d’Edéa… »

Sous bonne escorte, le bus de 70 places sera conduit directement par le peloton routier de Douala vers l’hôpital Laquintinie, l’un des points de confinement des potentiels malades du Covid-19 dans la ville de Douala.

Selon des informations à la rédaction de lebeldparle.com, les tests de dépistage qui ont été effectués sur le corps de la défunte par le Dr David Mekolo, chef de l’unité d’isolement Covid-19 de l’hôpital Laquintinie de Douala se sont révélés négatifs : « Un test Covid-19 est effectué sur le cadavre, test qui est négatif. Ensuite le test sera fait à tous les passagers du bus. Les tests sont négatifs pour tout le monde… », apprend-on. Une autre source dans cette institution sanitaire confirme plutôt la thèse d’une « crise cardiaque », qui aurait emporté la dame.

Après le dépôt de la dépouille à la morgue du même hôpital, le bus de 70 places a subi une désinfection, sur instruction de Louis Richard Njock, directeur général de l’hôpital Laquintinie. Il sera ensuite remis à la disposition des responsables de Bucavoyages. Ces derniers rassurent sur l’usage de l’engin désinfecté.

« Il sera mis hors service pour un moment. Juste le temps de dissiper les produits désinfectants », ont-ils rassuré.


Newsletter :

Déjà plus de 5000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page